Pouvoirs publics, commerce informel et marché du travail : étude de cas sur les transformations du centre historique à Guatemala-Ville

par Federico Estrada

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jesús García-Ruiz.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le but de cette étude sur les commerçants informels du centre historique de Guatemala-Ville a été de comprendre leur organisation sociale et politique. La thèse aborde trois axes : la structure administrative municipale et son influence sur le phénomène, les logiques d´organisation et les expressions politiques des commerçants. Cette recherche qualitative s´est déroulée entre 2006 et 2011. Les principaux informateurs sont les représentants des commerçants et les fonctionnaires de la mairie de Guatemala-Ville. Les analyses nous conduisent à affirmer que les politiques publiques de la mairie instrumentalisent l´espace public afin de confronter les groupes qui occupent cette zone. Les modalités de ce commerce effacent peu à peu les frontières entre l´informel et le formel, créant ainsi une articulation dérégulée mais stable. Dans ce milieu, les logiques locales établissent la fragmentation de l´espace et le type de revendications ; la force du mouvement politique est encore en consolidation et dépend de la structure municipale. En étudiant les représentations sociales, on démontre que la catégorie du « travail » diversifie son contenu et par ce biais, la forme et le sens du travail deviennent flexibles. À la fin de cette thèse, seront identifiées trois questions majeures qui réorientent la recherche sur les secteurs informels : dans le cadre d´un État guatémaltèque faible, de quelles capacités d´intervention dispose encore la sphère publique ? Quels sont les effets produits sur le marché du travail à partir de la fusion entre le formel et l´informel ? Quel type de société peut être structuré à partir des nouvelles logiques de régulation locale ? Quels critères politiques seront à la base du renouvellement urbain ?

  • Titre traduit

    Public sector, informal commerce, and labour market : case study on changes in the historical center of Guatemala City


  • Résumé

    This doctoral study of informal merchants of the historical zone of Guatemala City was intended to comprehend their social and political organization. The analyses were achieved from three different perspectives: the public administration and its influence over the phenomenon; the social organizational logics and the political expressions being produced. It is a qualitative thesis accomplished between 2006 and 2011. The main informants represent two different groups: merchants and employees from the Guatemala City municipality. The analysis revealed that public policies from the municipality are strategically modifying the public space in order to confront the groups that occupy the zone. This type of commerce is erasing the borders of informal and formal, creating a non regular but stable activity. Local and traditional logics are fractioning the space and the political claims. The political movement is still structuring itself and it depends on the municipality. Analyzing the social representations, we prove the modifications of contents given to the category “labor”, herby the flexibility attached to the shape and sense of labor. At the conclusions, three mayor questions arise for continuing the research on informal sectors: Given a frame of a weak Guatemalan State, which are the remaining capacities of the public sphere to intervene the social orders? What are the upcoming effects of the fusing between formal and informal sectors? What type of society could it be created from these emerging new local regulations? And what are the political criteria of the urban renewal project?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (456 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 429-442

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-98

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.