Les acteurs de la justice à Amid et dans la province du Diyarbekir d'après les sicil provinciaux du 18e siècle

par Yavuz Aykan

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Gilles Veinstein.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les procédures juridiques de la ville d'Amid au 18ème siècle, la capitale de la province de Diyarbakir, sous l'angle des interactions de trois agents centraux : le cadi, le gouverneur de la province (vali) et le mufti. La première partie de la thèse s'interroge sur le rôle joué par le gouverneur de la province dans les structures juridiques de Diyarbakir et sur la place de son Divan (Divan-ı Amid) comme une institution chargée de traiter les pétitions des citadins. En portant un regard neuf sur le rôle du gouverneur de la province dans le champ opératoire de la loi, la première partie de cette thèse établit le Divan en tant qu'institution recevant des pétitions et le gouverneur en tant qu'incarnation du pouvoir exécutif du sultan (siyasa) dans les provinces éloignées du centre impérial. La deuxième partie se focalise sur le tribunal d'Amid, en s'intéressant non seulement au rôle joué par le cadi comme juge, mais aussi comme une figure chargée de certifier les droits des individus. La troisième et dernière partie de la thèse porte sur le mufti provincial et identifie quels sont les textes principaux sur lesquels il s'est appuyé afin de produire ses fatwas comme le Jamiʻ al-fusulayn de Şeyh Bedreddin et le Surrat al-fatawi de Sâkızî Sadık Mehmed. En se concentrant sur le caractère « impérial » de ces textes la thèse analyse l'application de la doctrine juridique dans les cas litigieux. De cette façon, cette thèse a pour but de comprendre comment la justice s'articulait dans cette région frontalière au 18e siècle.

  • Titre traduit

    The Agents of Justice in the City of Amid and in the Diyarbekir Province According to the Sicils of the 18th Century


  • Résumé

    This thesis proposes to study the centrality of three agents in the legal procedures of the eighteenth-century Ottoman city of Amid and Diyarbakir province, namely qadi, vali (provincial governor), and mufti. It particularly stresses the collaboration of these three agents in the legal life and their respective roles in the articulation of law and its enforcement at the local level. The first part of the thesis focuses on the role that the vali (governor) played in the legal life, paying particular attention to his Divan as a petition institution. Moving from petition process, the scope of discussion in the second part is expanded a step further by penetrating into the legal court of Amid. The aim of this part is to focus not only on the role played by the qad as a judge but also as an authority whose task was to certify the rights of the individuals. The third part analyses the intersections of legal doctrine and the centrality of the legal mufti in applying the shariʻa in the litigation process through his juridical opinions (fatwa). The main argument of the thesis is that we can understand the law enforcement in this historical setting by paying particularly attention to the moments where these three actors engage in a dialogue in particular juridical cases in the eighteenth-century Ottoman Diyarbakir.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (340 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.311-340

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-78
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.