L'État et les illégalismes sexuels : ethnographie et sociohistoire du contrôle policier de la prostitution à Paris

par Gwénaëlle Mainsant

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Didier Fassin.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Alliant ethnographies en terrain policier, archives et sources de presse, cette thèse propose une analyse sociohistorique du contrôle policier de la prostitution à Paris de 1946 à 2008. A l’échelle de la police, la thèse souligne l’absence d’une politique de la sexualité unifiée et cohérente. La sociohistoire de la brigade des mœurs montre la progressive disparition de l’objet « mœurs » dans le contrôle policier durant la seconde moitié du XXe siècle. En vigueur depuis 2003, la loi pour la sécurité intérieure fournit un cas d’école pour analyser à l’échelle de plusieurs groupes professionnels un cadre juridique marqué par des contradictions et par une forte indétermination et comment routines et hiérarchies professionnelles policières participent à produire le droit « par le bas ». Contribution à une anthropologie politique et morale, cette thèse analyse à l’échelle des pratiques d’évaluation morale des individus (proxénètes et prostitué-e-s) par les street-level bureaucrats, la tension entre logiques compassionnelle et répressive et les articulations entre les dimensions morale et professionnelle. L’attention prêtée aux processus de catégorisation des clientèles policières permet également de montrer comment la définition policière de la prostitution contribue à produire tout autant le genre des populations contrôlées que celui des contrôleurs. Enfin, cette thèse analyse de la réception des discours publics dans la rhétorique professionnelle policière et de la production et de la diffusion des savoirs policiers, comment se construit « par le bas » la pensée d’Etat dans le cas du contrôle de la prostitution.

  • Titre traduit

    Sexual Illegalisms and the State : Ethnography and Sociohistory of the police control of prostitution in Paris


  • Résumé

    Combining ethnographic, press, and archival materials, this thesis offers a socio-historical and sociological analysis of the police control of prostitution in Paris between 1946 and 2008. From the perspective of the police, the thesis highlights the absence of a unified and coherent sexual policy. The sociohistory of the vice squad shows that the issue of “vice” in the police control gradually waned during the 2nd half of the 20th century. The loi pour la sécurité intérieure, in effect since 2003, constitutes a case in point for studying, through the analysis of different professional groups, a legal framework that is contradictory and indeterminate : police routines and professional hierarchies produce the law from the bottom up. Moreover, this research contributes to a political and moral anthropology : the tension between compassion and repression that is inherent to contemporary prostitution policies is analyzed through the practices of “street-level bureaucrats” of moral evaluation and categorization of individuals. This enables a nuanced description of how the moral and professional dimensions intersect in the daily interactions that constitute the police control of prostitution. By paying close attention to categorization processes, the research elucidates how the police definition of prostitution contributes to producing gender for both the controlled populations and those who control. By analysing the ways in which the police’s professional rhetoric absorbs the public discourse as well as the production and circulation of the police’s know-how, it shows how the State develops its categories of thought “from the bottom up” in the case of the prostitution control.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (505 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.474-494

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-70
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.