Réforme et continuité en péninsule indochinoise : la Birmanie de 1819 à 1878

par Aurore Candier

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Jacques Pouchepadass.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Deux victoires sur les rois birmans Konbaung, en 1824 et en 1852, ont permis à la Compagnie des Indes orientales d’annexer plus de la moitié de leurs territoires. Ce travail analyse les transformations de la conception et de la pratique birmanes de la réforme au contact de la culture politique britannique entre 1819 et 1878. La première partie présente le domaine du politique à l’orée de cette période, puis analyse l’articulation entre l’horizon d’attente de l’élite politique birmane et sa conception d’une réforme de nature cyclique, liée à la notion de fonction régénératrice de l’ordre socio-cosmique. Les réformes « cycliques » se différenciaient de réformes « conjoncturelles » qui permettaient d’améliorer le fonctionnement de l’appareil étatique. La deuxième partie compare les processus de réforme cyclique des rois de la moyenne période Konbaung (1819-1866), puis étudie l’influence des résidents britanniques sur le processus de réforme conjoncturelle et les conceptions socio-politiques birmanes. La troisième partie analyse l’évolution du discours normatif birman et de la conception du politique pendant la moyenne période Konbaung, puis analyse deux aspects du processus de réforme conjoncturelle : l’économie politique et la réforme fiscale. La dernière partie examine le changement de dynamique après le tournant politique de 1866, marqué par l’assassinat du prince héritier. Le roi Mindon (1852-1878) prit alors l’initiative de toutes les réformes, mais ses ambitions se heurtèrent à la montée de l’impérialisme britannique. Enfin, l’étude envisage les transformations du discours normatif et l’émergence d’une représentation birmane « moderne » de la réforme dans les années 1870.

  • Titre traduit

    Reform and Continuity in the Indochinese Peninsula : Burma from 1819 to 1878


  • Résumé

    After two wars, in 1824 and 1852, the East India Company seized more than half of the Burmese Konbaung kings' territory. In this study, I examine the interaction between the Burmese and British political cultures and the impact of that interaction on the Burmese conception and practice of reform from 1819 to 1878. Part one is an overview of the contemporaneous Burmese political theory and system on the eve of the period under study. I also analyse the correlation between the horizon of expectations of the Burmese political elites and their conception of a “cyclical” reform, connected to the notion of the regenerative function of the Buddhist kingship. Cyclical reforms were differentiated from “conjunctural” reforms meant to strengthen political institutions. Part two is a comparative study of the cyclical reforms implemented by the kings of the Middle Konbaung period (1819-1866). I then study how the British residents influenced both the conjunctural reform process and the Burmese political theory. Part three explores the changes within the Burmese normative discourse and conception of politics during the Middle Konbaung period. I then present two aspects of the conjunctural reform process : political economy and revenue reform. Part four investigates the change in dynamics after the major political turn of 1866, marked by the assassination of the heir-apparent. Thereafter, King Mindon (1852-1878) himself took the initiative of all reforms until the pressure of British imperialism put an end to his attempts. Finally, I consider the transformation of the normative discourse and the emergence of a “modern” Burmese representation of reform in the 1870s.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2020 par Ecole Française d'Extrême-Orient à Paris

La réforme politique en Birmanie pendant le premier moment colonial, 1819-1878


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (839 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.790-839

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-37
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2020 par Ecole Française d'Extrême-Orient à Paris

Informations

  • Sous le titre : La réforme politique en Birmanie pendant le premier moment colonial, 1819-1878
  • Dans la collection : Monographies , 197 , 1269-8326
  • Détails : 1 vol. (426 p.)
  • ISBN : 978-2-85539-135-92-85539-135-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 389-[413]. Glossaire des termes birmans. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.