Prendre soin de sa population : le sida au Botswana, entre politiques globales du médicament et pratiques locales de citoyenneté

par Fanny Chabrol

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Didier Fassin.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Au début des années 2000 le Botswana est le pays du monde qui connaît le plus haut niveau de séroprévalence du VIH. Dans le même temps, sa politique d’accès aux médicaments est érigée en modèle de prise en charge de la maladie par les instances internationales. Produit d’une histoire dans laquelle le nationalisme et le paternalisme ont conduit à une forme originale de pouvoir pastoral, la politique de soin à l’égard des malades du sida est devenue le symbole de la bienfaisance de l’État. Cette politique a été rendue possible par le soutien de l’industrie pharmaceutique, de la recherche biomédicale états-unienne et des fondations philanthropiques convergeant vers un pays qui offrait des opportunités et des garanties pour l’intervention biomédicale sur le sida. La politique d’accès aux soins est également inscrite au cœur d’une citoyenneté qui n’est pas seulement biologique, mais qui intègre une dimension politique fondée sur un double processus d’inclusion des nationaux et d’exclusion des étrangers. La thèse porte sur cette configuration à la fois unique pour sa situation historique et exemplaire pour la compréhension qu’elle permet des politiques contemporaines de santé publique en Afrique. La recherche a été réalisée à partir d’une ethnographie des pratiques de soin à l’hôpital Princess Marina à Gaborone, conjuguée à des entretiens avec des soignants, des patients et des responsables de santé publique et à une enquête sociohistorique des politiques de santé et des enjeux scientifiques. Une sociologie politique de la santé publique et de l’État au Botswana est ainsi proposée, entre dynamiques politiques de reconfiguration de la citoyenneté et une économie politique globale d’un continent marqué par son attractivité pour l’intervention biomédicale internationale.

  • Titre traduit

    Taking care of its population : AIDS in Botswana : global politics of drugs and local practices of citizenship


  • Résumé

    In the beginning of the 2000s Botswana was the country with the highest HIV prevalence in the world. At the same time, Botswana was touted as a model by international organisations for the fight against AIDS and access to free antiretroviral treatments. This doctoral research is based on ethnographic fieldwork at Princess Marina hospital in Gaborone and among patients, health care professionals and public health officers, throughout 2007 and 2009. Access to ARV is described as a set of care practices and public policies understood within a socio-political and historical framework. The fight against AIDS is the product of a particular form of nationalism, paternalism, and political benevolence from the State. By analysing national imagination and public health policies, this research demonstrates that free ARVs are conceived as an entitlement for citizens and administered through a process that redefines the boundaries of the national and moral community, characterised by tensions over power relations, gender and social inequalities and the exclusion of migrants. Besides, the politics of AIDS is also described as the outcome of international biomedical research and pharmaceutical philanthropy. Indeed, this research shows that access to free medication was made possible through the constitution of Botswana as an attractive site for international biomedical research and analyses the tensions that arise thereof. In short, this dissertation is a sociological study of contemporary public health and international medical cooperation in Africa.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Éd. de la Maison des sciences de l'homme à Paris et par Éd. de l'Institut de recherche pour le développement à Montpellier

Prendre soin de sa population : l'exception botswanaise face au sida


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Prendre soin de sa population : le sida au Botswana, entre politiques globales du médicament et pratiques locales de citoyenneté

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (414 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.335-353

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-31

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Éd. de la Maison des sciences de l'homme et par Éd. de l'Institut de recherche pour le développement à Paris

Informations

  • Sous le titre : Prendre soin de sa population : l'exception botswanaise face au sida
  • Dans la collection : ˜Le œ(Bien)commun
  • Détails : 1 vol. (230 p.)
  • ISBN : 978-2-7351-1739-0
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 209-220
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.