Personal knowledge perceptions and memory for information : When does feeling ignorant make me remember more ?

par Charles Lebar

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Sandor Czellar.

Le président du jury était Bernard Pras.

Le jury était composé de Gilles Laurent, Géraldine Michel.

Les rapporteurs étaient Curtis P. Haugtvedt, David E. Sprott.

  • Titre traduit

    Perceptions de connaissance et mémorisation d'information : dans quelles conditions se croire ignorant améliore nos performances de mémorisation ?


  • Résumé

    La connaissance subjective renvoie à la perception que porte un individu sur sa connaissance dans un domaine donné. La recherche suivante étudie l’influence d’une manipulation de la connaissance subjective sur les stratégies de traitement et de mémorisation de l’information. Dans notre première étude, nous montrons que l’estime de soi du consommateur joue un rôle modérateur dans la relation entre manipulation de la connaissance subjective et différentes mesures de mémorisation de l’information. Dans une deuxième étude, nous identifions des mécanismes modérateurs et des limites aux effets identifiés. La troisième étude spécifie l’étendu de cet effet de mémorisation. Enfin, la dernière étude étend la validité de nos résultats en adoptant un autre type de manipulation de connaissance subjective et en s’intéressant à un autre domaine de connaissance. Les implications de ces résultats sont discutées et des pistes de recherches futures sont proposées


  • Résumé

    Subjective knowledge refers to consumers’ perceptions about how knowledgeable they are in a specific domain. The present research investigates the impact of manipulating subjective knowledge on information processing and retrieval strategies. In a first study, we show that consumer self-esteem moderates the relationship between subjective knowledge manipulations and different measures of memory for new information. In a second study, we identify moderating mechanisms and boundary effects for the hypothesized effects. The third study specifies the scope of the memory effect. Finally, the fourth study extends the generalizability of the findings by adopting another subjective knowledge manipulation and covering a different domain of knowledge. Implications of these results are discussed and future tracks for research are provided


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Library : Ecole des hautes études commerciales. Centre de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.