Capturing Information and Communication Technologies as a General Purpose Technology

par Boris Le Hir

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Paul Zagamé.

Le président du jury était Gilbert Cette.

Le jury était composé de Jean-Luc Gaffard, Luc Soete, Domenico Rosetti di Valdalbero.

Les rapporteurs étaient Jean-Luc Gaffard, Luc Soete.

  • Titre traduit

    Les technologies de l'information et de la communication, une technologie générique


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l'étude des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) en tant que Technologie Générique (TG) ainsi que leur rôle dans l'évolution de la productivité du travail aux Etats-Unis et en Europe durant les dernières décennies. La thèse est constituée de trois parties axées chacune sur l'une des trois propriétés fondamentales des TG: le progrès rapide de la technologie, l'ubiquité de la technologie et la capacité à créer des opportunités technologiques. La première partie décrit, dans un premier chapitre, l'innovation dans le domaine des TIC, en commençant par un bref historique de ces technologies, suivie d'une analyse des données contemporaines sur l'innovation dans ce domaine. Elle montre en particulier comment les Etats-Unis ont été, jusqu'à présent, plus performants que les pays Européens dans le développement des TIC. Dans un deuxième chapitre, cette première partie inventorie les difficultés de mesures induites par la vitesse et la nature du changement généré par ces technologies. La seconde partie de la thèse traite de la nature ubiquitaire des TIC. Elle décrit d'abord la diffusion des TIC au cours du temps à travers les pays et les secteurs économiques, puis, établit une revue de la littérature sur la contribution directe de la diffusion des TIC à la croissance de la productivité du travail aux US et en Europe. Le second chapitre de cette partie s'intéresse au comportement de demande de facteurs de production dans les secteurs producteurs de TIC ou intensifs en utilisation des TIC. Enfin, la troisième partie de la thèse se concentre sur la capacité des TIC à générer des opportunités d'innovation. Pour cela elle identifie d'abord la nature des innovations complémentaires et les efforts menant à ces innovations. Elle montre alors la nécessité d'améliorer la comptabilité nationale afin de prendre en compte ces efforts comme des investissements. Cette partie révèle ensuite que, dans les onze pays européens étudiés, le problème est particulièrement concentré sur quelques pays qui investissent peu en TIC et en actifs innovants et que ces deux types d'efforts sont complémentaires.


  • Résumé

    This thesis aims to study Information and Communication Technologies (ICT) as a General Purpose Technology (GPT) and their role in the labor productivity evolution in the United States and Europe during recent decades. This thesis is organized in three parts corresponding to the fundamental GPT features: the wide possibilities for development, the ubiquity of the technology and the ability to create large technological opportunities. The first part depicts, at first, the innovation in ICT, beginning with a short historical review of ICT inventions followed by the analysis of current data on innovation in this field. In particular, it shows how the US was better than the European countries in inventing ICT until now. Second, this first part makes an inventory of measurement difficulties due to the rate and the nature of the change created by such technologies. The second part of the thesis deals with the ubiquitous nature of ICT. It first describes the ICT diffusion across countries and industries and reviews the economic literature on the direct contribution of ICT on labor productivity growth in the US and Europe. The next chapter studies the factor demand's behaviour in sectors that are either ICT producers or ICT intensive users. The third part focuses on the ICT ability to create opportunities for complementarity innovations. Firstly, it identifies the nature of ICT complementary innovations and the corresponding efforts. It shows, then, that national accounts must be improved in order to take these efforts into account as investments. Secondly, this part shows that, among the eleven European countries studied, the problem is highly concentrated in a few countries that invest less both in ICT and in innovative assets and that these two types of effort are complementary.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?