Santé et performance au coeur de la melée dans le rugby à XV. Expériences corporelles, normes propres et sensibilités des joueurs de premiere ligne

par Marion Kellin

Thèse de doctorat en Doctorat STAPS

Sous la direction de Michel Récopé.

Soutenue le 26-11-2012

à Clermont-Ferrand 2 , dans le cadre de École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec ACTé (Chamalières) (laboratoire) et de (Acté) Activité- Connaissance- Transmission- éducation (laboratoire) .

Le président du jury était Daniel Bouthier.

Le jury était composé de Ghislain Carlier, Didier Retiere, Alain Mouchet, Géraldine Rix-Lièvre.

Les rapporteurs étaient Daniel Bouthier, Ghislain Carlier.


  • Résumé

    Que se passe-t-il au cœur de la mêlée ? Si cette question se pose au néophyte, elle fait aussi débat au sein des institutions. Il s’agit à la fois de garantir la sécurité du joueur et d’assurer les conditions d’une mêlée performante. Notre questionnement est issu de notre pratique de joueuse de première ligne. La mêlée s’est avérée à la fois source de satisfaction et de douleur, de plaisir de l’impact et de peur de la blessure… ces ressentis évoluant au fur et à mesure de l’expérience construite. Si différentes recherches étudient la mêlée, les développements scientifiques se focalisent sur des facteurs anatomiques et biomécaniques de la blessure. En écho avec des préoccupations de la Fédération Française de Rugby, nous proposons une autre approche plaçant au centre le point de vue du joueur et ses pratiques effectives en mêlée. Une étude exploratoire menée auprès de cinq experts nous a permis d’entrevoir différentes conceptions de la performance en mêlée et d’envisager, au moins dans le discours, plusieurs modalités de pratique. S’est alors posée la question de la diversité des pratiques effectives et de ce qui les organise. Nous avons donc étudié ce qui se joue en mêlée pour un joueur de première ligne. Nous nous inscrivons dans une perspective énactive qui considère la vie, selon un processus d’autopoïèse, en tant qu’auto production et auto affirmation d’une identité produisant, par ses interactions, un soi cognitif et son monde adéquat. L’humain est considéré comme un complexe de micro-identités construites au sein de contextes socioculturels. Une philosophie des normes et des valeurs s’est avérée nécessaire pour envisager la manière dont s’expriment ces micro-identités et selon laquelle elles organisent les pratiques. Ceci nous a conduite à l’hypothèse d’une sensibilité à en tant que sens structurant, c’est-à-dire l’existence d’une norme prévalente assurant une orientation d’ensemble dominant les actes et les organisant à partir d’une valeur directrice. Pour documenter le sens de l’expérience, nous avons investigué la signification incarnée à partir de matériaux d’observation et d’entretiens d’autoconfrontation et en re-situ subjectif. Dix joueurs ont volontairement participé à l’étude : un d’entre eux évoluait en Fédérale 2 (catégorie C), les autres en Espoirs, Fédérale 1, Pro D2, Top 14 ou Top 10 (catégorie A).Nous avons identifié chez les joueurs de première ligne différentes sensibilités à : sensibilité à l’impact, au gain du ballon, à l’arbitrage de la mêlée, au duel individuel ou collectif, au fait d’avancer/ne pas reculer. Ainsi, plusieurs micro-mondes de pratique ont été mis à jour, révélant différentes modalités de la performance en mêlée. Ces dernières se sont parfois avérées en tension avec les attentes de l’entraîneur pour un poste donné et avec des consignes et exigences de sécurité. Ce travail a aussi permis de mettre à jour la complexité des jeux de norme. En effet, chez tous les joueurs, les normes qui organisent leur activité au cours de la mêlée sont plurielles, voire en débat : des normes plus contingentes ont été repérées. Enfin, une même sensibilité à particulière peut être de différentes natures : vitale, de devoir social ou d’exécution. En esquissant différentes sensibilités à, nos travaux proposent une nouvelle typologie des joueurs à risques et enrichissent les perspectives de prévention des blessures en mêlée. Les joueurs ayant des facteurs de risque importants paraissent être ceux pour qui la norme prévalente revêt un enjeu de viabilité identitaire ; ils prennent alors « inconsidérément » des risques démesurés pour leur intégrité physique ou celle des partenaires et adversaires, car leur micro-monde s’organise autour d’autres préoccupations qui font que ces risques restent largement inaperçus.

  • Titre traduit

    Health and performance at the heart of the melee in Rugby at XV. Body experiences, own standards and sensibilities of the first row players


  • Résumé

    What exactly takes place in a scrum? Not only will a neophyte ask this question, but it will also be debated among various institutions. Making sure the player’s security and the conditions of a performing scrum are guaranteed is at the core of the question. This enquiry has been undertaken thanks to our front row rugby player practice. Playing in scrum has been an experience of both satisfaction and suffering, pleasure of impact and fear of injury... All this has, of course, evolved as experience was gained. The different studies concerning rugby scrums mostly focus on the anatomical and biomechanical aspects of injuries whereas, echoing the French Rugby Board’s concerns, we suggest another approach centered around the player’s point of view and his actual practice of scrum. An exploratory study made with five experts has allowed us to foresee different conceptions of performance in a scrum and to view different forms of practice. Then, the question of the diversity of actual practices and what organizes them was asked. This is why we have studied what is at stake in a scrum for a front line player.In order to document the meaning of this experience, we have investigated the embodied significance from materials of observation and interviews of auto-confrontation and in re-situ subjective. Ten players have voluntarily participated in the study: one of them played in Federal 2 (category C), the others in “Hopes”, Federal 1, Pro D2, Top14 or Top 10 (category A).Among front line players we have identified different sensibilities to: the sensibility to impact, to the fact of winning the ball, to scrum refereeing, to individual or collective duel, to the fact of moving forward / not backward. Thus, different practices have been revealed, showing different forms of performance in a scrum. The latter have sometimes been questioned by some coaches for a given post and with security instructions and requirements. This work has also allowedan enhancement of the complexity of normed games. It is true that, for any player, the norms that organize his activity in the mid of a scrum are diverse, sometimes even controversial: more contingent norms have been spotted. Finally, it has been demonstrated that the same specific sensibility to can actually be of different kinds.By outlining different sensibilities to, our workbrings a new typology of high risk players and allows new perspectives concerning the prevention of scrum injuries. As a matter of fact, those players tend to take disproportionate risks “thoughtlessly”, thus putting at risk their physical integrity or their partners’ or opponents ‘just because their micro-world is organized around concerns that make those risks largely unnoticed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.