La construction de l'extraterritorialité chez Roberto Bolano : écriture de l'émigration et avant-garde

par Tamara Ferriere (Figueroa diaz)

Thèse de doctorat en Doctorat Etudes ibériques

Sous la direction de Axel Gasquet.

Le président du jury était María Angélica Semilla Durán.

Le jury était composé de Fernando Moreno Turner, Néstor Ponce.

Les rapporteurs étaient Fernando Moreno Turner, Néstor Ponce.


  • Résumé

    Cette thèse doctorale étudie le caractère extraterritorial de l’œuvre de Roberto Bolaño, laquelle est enrichie par le nomadisme de l’auteur (celui-ci ayant notamment vécu au Chili, au Mexique et en Espagne). Il représente l’image d’un écrivain déraciné du fait du découplage de ses textes vis-à-vis de sa terre natale. Ses personnages migrants semblent souvent désolidarisés de leur pays d’origine. Ils errent d’un continent à l’autre sans savoir où leurs périples s’achèveront. Nous verrons que l’expérience de l’exil, chez l’auteur, permet l’identification des relations qui existent entre l’œuvre, la société et le contexte historique. Bolaño met en lumière différents événements tels que des dictatures militaires et des guerres civiles, lesquels frappèrent l’Amérique Latine de 1960 à 1990. Il crée pour cela une sorte de tribunal littéraire. Cela permet à Bolaño d’évoquer les mémoires individuelle et collective, rappelant des instants douloureux à partir desquels le langage devient violent et désolant. Cette étude a aussi pour objet de chercher à dévoiler les éléments avant-gardistes qu’il intègre à son œuvre. Il tente de s’affranchir de toute norme et de s’opposer aux canons littéraires établis. Cela constitue un acte transgresseur qui lui permet d’effacer les frontières afin de construire de nouveaux espaces à travers son écriture.


  • Résumé

    This doctoral thesis studies the extraterritorial nature of Roberto Bolaño’s writing,which is enriched by the nomadic life of the author (having lived in Chile, Mexico and Spain). He represents the image of a writer who has been uprooted an aspect which is reflected in the proportion of the text devoted to his native land. The migrant characters in his writings often seem disconnected from their countries of origin. They wander from one continent to another without knowing where their journey will end. We will see that the author’s experience of exile allows us to identify the links between Bolaño’sliterary works, society and the historical context. The author highlights different events such as military dictatorships and civil wars which occurred in Latin America between 1960 and 1990. He provides a sort of literary judgement on this period. This enables Bolaño to evoke individual and collective memories,recalling painful incidents, which give rise to violent and distressing language. In addition, this study attempts to unveil the avant-garde elements present in his literature. He attempts to go beyond every norm and to oppose himself to the established literary canons. This constitutes an act of defiance whic hallows him to erase the literary boundaries in order to give way to the creation of a new space through his literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.