Le monstre, ou le sens de l'écart. Essai sur une philosophie de la vie à partir des leçons de la tératologie d'Etienne et d'Isidore Geoffroy Saint-Hilaire.

par Bertrand Nouailles

Thèse de doctorat en Doctorat Philosophie

Sous la direction de Elisabeth Dechery.

Soutenue le 06-10-2012

à Clermont-Ferrand 2 , en partenariat avec Philosophies et Rationalités (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Emmanuel Cattin.

Le jury était composé de Claude Debru, Thierry Hoquet.

Les rapporteurs étaient Claude Debru, Thierry Hoquet.


  • Résumé

    L’objet de ce travail de thèse est l’analyse des monstruosités biologiques en tant qu’elles posent question quant à la nature même de la vie et quant à la puissance de la raison à pouvoir l’appréhender. En mettant l’accent sur le travail d’Étienne et d’Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, nous nous sommes attachés à montrer en quoi la tératologie parvenait à intégrer les monstres dans des procédures rationnelles – ici celles des sciences biologiques. Mais cette intégration se fait au prix d’un oubli : la dimension nécessairement normative du concept de monstre. Nous nous sommes alors efforcés d’intégrer cette dimension normative et nous avons alors mis au jour la question de savoir ce qu’est la vie en elle-même pour qu’elle soit capable de produire des êtres vivants monstrueux. Cette question nous a amené à élaborer une métaphysique de la vie selon laquelle elle est, en son être même, errance vitale. Penser les monstres revient à devoir penser la vie comme puissance d’écart.


  • Résumé

    This thesis analyses the concept of biological monstrosity. This concept questions the nature of life and the power of reason. We study the teratology of E. and I. Geoffroy Saint-Hilaire in order to understand how they are successful to think monsters rationally. But both forget the normative dimension in the concept of monster. We try to take this normative dimension into consideration. What should be life to product monstrous beings ? This question leads to develop a metaphysic of life which puts forward the notion of “vital wandering” (“errance vitale”) and the notion of “variation” (“écart”)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Classiques Garnier à Paris

Le monstre, la vie, l'écart : la tératologie d'Étienne et d'Isidore Geoffroy Saint-Hilaire


Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par Classiques Garnier à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le monstre, la vie, l'écart : la tératologie d'Étienne et d'Isidore Geoffroy Saint-Hilaire
  • Dans la collection : Histoire et philosophie des sciences , 13 , 2117-3508
  • Détails : 1 vol. (456 p.)
  • ISBN : 978-2-406-06168-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [423]-446. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?