Problématique d'une éducation à la sexualité en milieu scolaire dans les pays d'Afrique Subsaharienne : L'exemple du Cameroun

par François Wafo

Thèse de doctorat en Doctorat Sciences de l'éducation

Sous la direction de Dominique Berger.

Soutenue le 07-06-2012

à Clermont-Ferrand 2 , en partenariat avec ACTé (Chamalières) (équipe de recherche) et de (Acté) Activité- Connaissance- Transmission- éducation (laboratoire) .

Le président du jury était Laurent Gerbaud.

Le jury était composé de Alain Mougniotte, Graca simoes De carvalho, Didier Jourdan.

Les rapporteurs étaient Alain Mougniotte, Graca simoes De carvalho.


  • Résumé

    L’éducation à la sexualité est une réponse opposable au comportement sexuel à risque desjeunes. Plusieurs instances internationales (Unesco, OMS, Onusida, Unicef) encouragent sonintégration à l’école, notamment dans les pays d’Afrique subsaharienne où la prévalence desITS et VIH/sida demeure élevée. Toutefois, l’absence d’un corpus littéraire de référence enéducation à la sexualité rend difficile cette intégration. L’implémentation de cette éducation àl’école dans les pays d’Afrique subsaharienne nécessite une prise en compte des spécificitéssocioéconomiques, culturelles, institutionnelles et des conceptions individuelles des jeunessur la sexualité, qui sont des déterminants de leurs comportements sexuels. La mobilisationdes enseignants sur cette tâche n’est pas acquise, notamment en raison de multiplesrésistances dont ils font preuve, et dont il convient d’isoler les origines.Cette thèse est consacrée d’une part à l’étude des conceptions des élèves sur l’éducation à lasexualité et leurs besoins éducatifs exprimés et d’autre part, à l’étude des conceptions et despratiques professionnelles des enseignants en éducation à la sexualité au Cameroun. Dans laperspective d’élaborer des modèles théoriques d’intervention, et des dispositifs de formationdes enseignants en éducation à la sexualité qui soient adéquats au contexte africain, notrerecherche explore les facteurs susceptibles d’influer tant sur la mise en œuvre que la réussitede cette action à l’école dans les pays d’Afrique subsaharienne en s’appuyant sur l’exempledu Cameroun. Elle repose sur une enquête par questionnaire menée auprès des élèves desclasses de quatrième et de troisième d’enseignement général (n=3071), et des enseignants dupremier cycle de l’enseignement général (n=368) du Cameroun.Cette recherche montre que les conceptions individuelles des élèves sont plutôt favorables àl’éducation à la sexualité à l’école et qu’ils considèrent l’école et les enseignants comme desacteurs légitimes de cette éducation. Discutant peu de sexualité avec leurs parents, leursprincipales sources d’information est la télévision, l’école et Internet. Les élèves émettent desbesoins éducatifs s’articulant autour des cinq dimensions de la sexualité.Contrairement aux élèves, les enseignants ont des conceptions plutôt défavorables àl’éducation à la sexualité à l’école, renforcées par le peu de pratique qu’ils ont en éducation àla sexualité et le manque de formation. Près de la moitié des enseignants se dédouanent decette mission et remettent en cause son inclusion à l’école. Ils affichent une méconnaissancetant des besoins et des attentes réelles des élèves en éducation à la sexualité que des effets decette action éducative sur la santé des jeunes. Ils entretiennent également un fort sentimentd’incompétence pour cette action éducative. Pourtant, ces enseignants sont majoritairement enaccord avec le fait que l’éducation à la sexualité des jeunes est vraiment nécessaire.

  • Titre traduit

    Issue of education about sexuality in schools in the countries of Sub-Saharan Africa : The example of Cameroon


  • Résumé

    Education on sexuality or “sex education” aims to reduce risky sexual behaviour amongadolescents and young adults in particular. Several international organisations (UNESCO,WHO, UNAIDS, UNICEF) encourage sex education in schools, particularly in countries ofsub-Saharan Africa where sexually transmitted infections (STI) and HIV/Aids remainfrequent. However the lack of literature on sex education in schools makes implementing suchpolicies difficult. Developing sex education in schools of sub-Saharan Africa requires takinginto account the specific socio-Economic, cultural and institutional contexts of these countries,as well as the individual conceptions that young people have of sexuality and whichdetermine their sexual behaviour. Teacher involvement in this task is not evident either, asteachers tend to resist implementing sex education for various reasons that should beidentified and analyzed.These PhD thesis studies pupil conceptions of sex education and the needs they identify inthis domain on one hand, and the conceptions and professional practices of teachers in sexeducation on the other hand, in the country of Cameroon. With the purpose of contributing thedevelopment of theoretical models of intervention and a framework for teacher training in sexeducation adapted to the African context, our research attempts to identify the factors thataffect the implementation and the success of sex education in sub-Saharan Africa via the caseof Cameroon. Our study is based on a survey of middle-School pupils (n=3071) and a surveyof general education teachers (n=368) in Cameroon.Results show that pupil individual conceptions are favourable to sex education in schools, andthat pupils consider their teachers and their schools to be legitimate providers of sexeducation. Pupils rarely discuss sexuality with their parents, whereas their main sources ofinformation on sexuality are the television, school, and the internet. The pupils expressededucational needs encompassing the five dimensions of sexuality.In contrast, we found that teachers do not tend to perceive sex education in schoolsfavourably. This position appears to be to be linked to their limited experience of teachingsexual education, and the lack of training they have received in the teaching of sex education.Nearly half of the teachers interviewed do not feel concerned by the subject and feel that sexeducation should not be taught in schools. Also teachers demonstrated an overall lack ofunderstanding of pupil needs and expectations as well as the impact that sex education couldhave on the health of their pupils. Many teachers maintain the position that they are notcompetent and in sex education and even that it is not their role. However the majority of theteachers investigated do agree that there is a real need for sex education for adolescents and young adults.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.