Milieux et réseaux innovateurs en espace rural fragile de moyenne montagne : cas de la mise en valeur d'un équipement autoroutier en france et en Grèce

par Lamara Hadjou

Thèse de doctorat en Doctorat Géographie

Sous la direction de Laurent Rieutort.

Le président du jury était Daniel Ricard.

Le jury était composé de Olivier Deslondes, Marie-Noëlle Duquenne.

Les rapporteurs étaient Olivier Deslondes.


  • Résumé

    Le fond de notre travail de recherche croise les apports conceptuels de l’approche milieux innovateurs et les réalités des espaces ruraux fragiles, en particulier ceux de montagne. Nous avons fait le choix d’aborder la thématique de l’innovation dans des milieux à priori peu communs à ce type de démarche. Cependant, nous avons montré qu’il est tout à fait possible et même nécessaire de s’intéresser à la capacité des milieux ruraux fragiles à sécréter des processus innovateurs, seul moyen d’adaptation à la mondialisation.Notre première hypothèse a porté sur les dynamiques de construction territoriale en cours. Une hypothèse confirmée par l’émergence de nouveaux territoires en France, à travers la mise en place des Massifs, en Italie, via les communautés de montagne et en Europe enfin, avec les conventions alpine, carpatique et balkanique. Le phénomène étant identifié, la recherche a porté plus précisément sur les mécanismes à l’origine de cette construction. Nos enquêtes auprès des acteurs clefs ont mis en évidence deux principaux facteurs : une forte coordination des acteurs et une mobilisation autour de la valorisation des ressources spécifiques des montagnes. C’est en définitive la présence de ce que nous appelons un effet milieu innovateur qui est à l’origine de ce processus d’émergence des montagnes en Europe. En nous situant dans l’approche milieux innovateurs, nous avons cherché à évaluer la fragilité/dynamique spatiale en fonction des capacités des acteurs à agir, du degré de valorisation des ressources et des handicaps physiques. Pour cela, quinze indicateurs ont été calculés pour tenir compte des différents axes. Nos résultats sont concluants avec des axes factoriels qui correspondent à nos trois thématiques, une répartition des communautés de communes le long de l’A75 et des dèmes le long de la Via Egnatia, correspondant à nos attentes, à savoir, très complexe et diverse. De nombreuses municipalités de montagne affichent ainsi un dynamisme remarquable contrairement à ce que l’on pouvait attendre.Le contexte de la recherche, deux espaces fragiles de montagne relativement isolés, le Massif central en France, l’Epire et la Macédoine occidentale en Grèce, ainsi que les multiples entretiens réalisés avec les élus, nous ont orienté à mettre au centre de notre problématique milieux fragiles/milieux innovateurs, l’accessibilité. Une revue de la littérature sur la relation autoroute et territoire permet de se rendre compte de la quasi absence des acteurs et du milieu des méthodes d’évaluation. La remise en cause des méthodes classiques nous a permis de proposer une approche mobilisant la notion de milieu innovateur au cœur même de la relation autoroute/développement. Les résultats d’enquêtes montrent des perceptions favorables mais très contrastées en fonction des territoires, une faible appropriation des deux axes autoroutiers et trois logiques de mise en ressources de l’A75 et de la Via Egnatia : une logique de milieux locaux dynamiques et innovateurs, une logique de réseaux innovateurs et une logique de politiques d’accompagnement. Les similitudes dans les modes d’actions entre le cas de l’A75 et de la Via Egnatia cachent en réalité des différences profondes qui expliquent la dynamique plus forte engagée dans le Massif central comparativement au nord de l’Hellade. Les initiatives de valorisation s’avèrent en effet plus importantes le long des territoires de l’A75. Cela est lié d’abord à l’implication plus forte de l’État mais aussi à une meilleure structuration des acteurs régionaux et locaux.


  • Résumé

    The background of our research crosses conceptual contributions of the innovative milieus approach and the realities of fragile rural areas, especially the mountains. We have chosen to address the theme of innovation in milieus a priori unhabituel for this type of approach. However, we have shown that it is quite possible and even necessary to examine the ability of vulnerable rural areas to secrete innovative processes, the only way to adapt to globalization.Our first hypothesis focused on the dynamics of territorial construction in progress. A hypothesis supported by the emergence of new territories in France, through the implementation of Massifs, in Italy, via mountain communities and finally in Europe, with the Alpine, Carpathian and Balkan conventions. The phenomenon is identified, research has focused specifically on the mechanisms behind this construction. Our surveys of key actors have highlighted two main factors: a strong coordination and mobilization of actors around the valuation of specific resources of the mountains. Ultimately, it is the presence of what we call an innovative milieus effect which is at the origin of the process of emergence of mountains in Europe. Placing ourselves in the innovative milieus approach, we sought to assess the spatial fragility / dynamics depending on the capacity of actors to act, the degree of resource development and physical disabilities. To do this, fifteen indicators were calculated to reflect the different axes. Our results are conclusive with factorial axes that correspond to our three themes, a distribution of municipalities along the A75 and the demes along the Via Egnatia, which corresponds to our expectations, ie, very complex and diverse. Many mountain municipalities show a remarkable dynamism contrary to what one might expect.The context of the research, two fragile mountain areas relatively isolated, the Massif Central in France, Epirus and Western Macedonia in Greece, as well as multiple interviews with officials elected, driven us to put accessibility in the center of our problematic of fragile milieus / innovative milieus. A review of the literature on the relationship highway and territories let us to realize the absence of the study on the rôle of actors and milieus in the assessment methods. Questioning conventional methods allowed us to propose an approach leveraging the concept of the innovative milieu in the heart of the relationship highway / development. The survey results show very favorable but contrasting perceptions depends on territories, low ownership of both highways and three logic of implémentation of the A75 and the Via Egnatia: a logic of dynamic and innovative local milieus, a logic innovative networks and a logic of accompanying policies. Similarities in the modes of action between the case of the A75 and the Via Egnatia in reality hide profound differences that explain the highest dynamics involved in the Massif Central compared to the north of Hellas. The initiatives are proving indeed larger along the territories crossed by the A75. This is related first to the greater involvement of the state but also to a better structuring of regional and local actors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.