Etude des facteurs intervenant dans la mise en oeuvre d’une approche de promotion de la santé a l’école primaire

par Marie-Renée Guevel

Thèse de doctorat en Doctorat Sciences de l'éducation

Sous la direction de Didier Jourdan.

Soutenue le 02-07-2012

à Clermont-Ferrand 2 , en partenariat avec Laboratoire Acté (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Marie-Christine Toczek-Capelle.

Le jury était composé de Pierre Lombrail, Xavier Briffault, Jeanine Pommier, Louise Potvin.

Les rapporteurs étaient Pierre Lombrail, Xavier Briffault.


  • Résumé

    L’école est appelée à contribuer depuis longtemps à la prise en charge des diverses problématiques qui traverse notre société. C’est en particulier le cas en ce qui concerne les questions liées à la santé des jeunes.En France, comme dans la plupart des pays occidentaux, la manière dont l’école s’est intéressée à cette question de la santé des élèves a évolué, en particulier au cours du dernier siècle, passant de simple vecteur d’informations sanitaires pour tendre, aujourd’hui, à être un acteur à part entière de la promotion de la santé des élèves qu’elle accueille. Les textes officiels de l’éducation nationale tendent à s’inscrire dans cette évolution. Cependant, les recherches portant sur les pratiques des acteurs du système scolaire français montrent que ceux-ci abordent de manière très variée les actions relatives à la santé des élèves et que peu d’entre eux s’inscrive dans cette approche de la promotion de la santé. Or, la littérature internationale montre que cette approche, prenant en compte à la fois les activités pédagogiques et l’environnement de l’école es tune approche efficace pour améliorer la santé et la réussite des élèves.Ces constats appellent ainsi à nous interroger, plus particulièrement, sur les facteurs susceptibles de contribuer à un processus de changement incitant les écoles à travailler dans cette approche de promotion de la santé.Notre analyse s’appuie sur le cadre de l’évaluation réaliste qui a la particularité de mettre l’accent sur l’articulation entre les facteurs contextuels et les mécanismes activés par le dispositif visant à mettre en œuvre un processus de changement afin d’expliquer les effets observés. Il nous permet ainsi de considérer les dispositifs visant à développer la promotion de la santé à l’école dans leur ensemble en relation avec le contexte dans lequel ils sont introduits. Cette démarche rend également possible une prise en compte de la complexité inhérente à ces dispositifs dans une perspective dynamique.Notre terrain de recherche s’insère dans un projet plus large visant le développement de la promotion de la santé dans les écoles primaires françaises par la mise en œuvre de dispositifs de formation et d’accompagnement. Ce projet a la particularité de proposer une mise en œuvre à deux niveaux : l’un régional et l’autre local, nous permettant d’étudier les facteurs en jeu à ces deux échelons. A l’issue de ces travaux, de nouvelles perspectives de recherche émergent afin de poursuivre sur le chemin de la compréhension des phénomènes qui sous-tendent la mise en œuvre d’une approche de promotion de la santé par les acteurs du système scolaire français. La première perspective de recherche fait référence à l’intérêt d’approfondir la question de la place et de l’influence du leadership de certains acteurs clés du système scolaire. La deuxième perspective renvoie à l’approfondissement de l’étude des mécanismes activés au niveau individuel et interindividuel des membres des équipes d’école et en particulier des enseignants.Ces travaux constituent une première approche exploratoire des facteurs contextuels et des mécanismes susceptibles d’intervenir dans la mise en œuvre d’une approche de promotion de la santé à l’école primaire en France. Ils ont la particularité d’étudier les phénomènes à l’œuvre à la fois à l’échelon des équipes d’école et, de manière plus originale, à l’échelon des acteurs susceptibles d’accompagner les écoles dans ce processus de changement. Ils tentent également de prendre en compte la complexité inhérente à ces phénomènes et ne visent pas à proposer une liste de facteurs mais bien à s’attacher à comprendre les interactions qui s’opèrent entre le dispositif introduit et le contexte dans lequel il est mis en œuvre.


  • Résumé

    The school is called to contribute for a long time to the coverage of the diverse problems which crosses our society. It is in particular the case as regards the questions bound to the health of the young people. In France, as in most of the western countries, the way the school was interested in this question of the health of the pupils evolved, in particular during the last century, passing as simple vector of sanitary information to tend, today, to be a full actor of the promotion of the health of the pupils which it welcomes. The official texts of the Education tend to join this evolution. However, the researches concerning the practices of the actors of the French school system show that these approach in a very varied way the actions relative to the health of the pupils and that few of them joins this approach of the promotion of the health. Now, the international literature shows that this approach, taking into account at the same time the educational activities and the environment of the school are money approach effective to improve the health and the success of the pupils. These reports so call to question us, more particularly, about factors susceptible to contribute to a process of change inciting schools to work in this health-promoting approach. Our analysis leans on the frame of the realistic evaluation which has the peculiarity to emphasize the articulation between the contextual factors and the mechanisms activated by the device to implement a process of change to explain the observed effects. He so allows us to consider devices to develop the promotion of the health to the school as a whole in connection with the context into which they are introduced. This approach also makes possible a consideration of the complexity inherent to these devices in a dynamic prospect. Our ground of research fits into a wider project aiming at the development of the promotion of the health in the French primary schools by the implementation of devices of training and support. This project has the peculiarity to propose an implementation at two levels: the one regional and the other premises, allowing us to study factors in game in these two levels. At the end of these works, new perspectives of research emerge to continue on the way of the understanding of the phenomena which underlie the implementation of a health-promoting approach by the actors of the French school system. The first prospect of research makes a reference to the interest to go farther into the matter of the place and the influence of the leadership of certain key players of the school system. The second prospect sends back to the deepening of the study of mechanisms activated at the individual and interpersonal level of the members of the teams of school and in particular teachers. These works establish a first exploratory approach of the contextual factors and the mechanisms susceptible to intervene in the implementation of a health-promoting approach to the primary school in France. They have the peculiarity to study the phenomena in the work at the same time in the level of the teams of school and, in a more original way, in the level of the actors susceptible to accompany schools in this process of change. They also try to take into account the complexity inherent to these phenomena and do not aim at proposing a list of factors but well at attempting to include the interactions which take place between the introduced device and the context in which it is implemented.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.