Paul Valéry et les oeuvres en prose : la quête d'un projet tenu secret jusqu'en 1917

par Masumi Sunaba

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Robert Steward Edward Pickering.

Soutenue le 30-03-2012

à Clermont-Ferrand 2 en cotutelle avec Clermont Ferrand 2 , dans le cadre de École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Centre de recherches sur les littératures et la sociopoétique (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de (CELIS) Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (laboratoire) .

Le président du jury était William Marx.

Le jury était composé de Brian Stimpson, Jean-Pierre Dubost.

Les rapporteurs étaient William Marx, Brian Stimpson.


  • Résumé

    L’Œuvre en prose à laquelle aspire Paul Valéry a pour fin de réunir la beauté, qui dépend de la sensation, avec la vérité que la pensée poursuit. Comment respecter cette quête du vrai en créant une belle œuvre ? Dans la présente étude, il nous a semblé important de préciser que l’objet de la recherche de Valéry est de représenter activement la pensée dans l’esprit du lecteur, et non de lui rapporter les résultats de ses réflexions à travers une simple description. Il existe une différence marquée entre ces deux formes d’écriture : la deuxième est faite dans le but de transmettre des idées déjà abouties, et manque, selon Valéry, d’une prise de conscience de la vraie possibilité du langage. Le premier type d’écriture est supérieur à description. Le travail et la problématique de l’auteur, comment écrire, sont en effet alors élargis à la question de comment évoquer les idées chez le lecteur, et même comment les contrôler. L’écrivain, qui règne ordinairement sur le papier, envahit jusqu’à l’imaginaire du lecteur. Cette intention n’est pas une affaire vague et éphémère : il s’agit d’une théorie valérienne, et ensuite, d’une tentative de mise en pratique de celle-ci. Ce que Valéry cherche est d’ordonner les mouvements intérieurs avec clarté et logique. Pour atteindre ce but, la création d’un nouveau langage est un chantier de la réflexion valéryenne.


  • Résumé

    In this study , we felt it was important to clarify that the purpose of Valery's researchis to actively represent thought in the mind of the reader , not himreport the results of his thoughts through a simple description. There is amarked difference between these two forms of writing difference : the second is made in order toconvey ideas already accomplished , and lack , according to Valery, an awareness of thereal possibility of language. The first type of writing is above description. workand the problem of the author, how to write, are indeed then extended to the question ofdiscuss how the ideas in the reader , and even how to control them. The writer, whoreign usually on paper, to invade the reader's imagination . this intentionis not a vague and fleeting affair : it is a theory Valerian , and then aattempted implementation thereof . What Valery is looking to orderRelocating with clarity and logic. To achieve this object , the creation of a newlanguage is a site of Valery's reflection.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.