Les changements survenus dans l'ordre mondial et leur influence sur la politique étrangère de la Libye : 1990-2008

par Mohamed Ben Lamma

Thèse de doctorat en Science Politique

Sous la direction de Robert Ponceyri.


  • Résumé

    Les évolutions qui se sont produites sur le plan international à la fin du vingtième siècle, ont complètement bouleversé l’équilibre des forces et des alliances aux niveaux, régionaux et internationaux. Ces bouleversements ont mis à jour bon nombre de contradictions et de différences lesquelles ont entraîné des changements radicaux sur les plans des interactions et des relations internationales. Ces bouleversements internationaux se sont également répercutés sur la politique étrangère libyenne laquelle s’est réveillée, au lendemain de la guerre du Golfe, avec une nouvelle réalité qui laissait présager d’énormes conséquences, dont l’affaire Lockerbie avec toutes ses dimensions furent un sous-produit. Les sanctions imposées par le Conseil de Sécurité international à la Libye en 1992 ont fortement impacté sa politique étrangère. En effet l’embargo n'a pas été un élément positif pour une politique étrangère de nature révolutionnaire, tant au niveau des objectifs que des outils et des politiques. Ces sanctions ont jeté la Libye dans une crise profonde. Son isolement régional n'a fait qu'aggraver sa situation. Les tentatives d'unité entreprises par la Libye auprès des pays arabes furent toutes des échecs car Tripoli souhaitait imposer son point de vue et obtenir une unité cohérente immédiatement, et ce avant d’avoir mis sur pied les bases d’une coopération mutuelle. Le soutien que la Libye apportait aux mouvements de libération et aux régimes révolutionnaires qui combattaient l’impérialisme, son opposition à Israël en Afrique et son soutien financier à tout pays qui romprait ses liens avec Israël éloignèrent les Occidentaux en général et les États-Unis en particulier. Ces politiques causèrent de nombreux problèmes à la Libye ; ses relations se tendirent avec nombre de pays arabes et africains. L'ensemble de ces circonstances n'a pas incité la Libye à se replier sur elle-même et à persister dans la ligne de sa politique précédente. Au contraire, ce pays a décidé de transformer une politique révolutionnaire qui nuisait à ses relations au niveau régional et international en une série de gestes politiques nouveaux correspondant davantage à la nature du nouvel ordre mondial. Cette nouvelle politique avait pour objectif de parvenir à « une redéfinition radicale de la Libye », et de la faire passer du statut d’« État révolutionnaire » -opposé aux grandes forces internationales- à un «État adapté » aux forces du système international, permettant des interactions bilatérales acceptables par toutes les parties.


  • Résumé

    No abstract available

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.