Decentralization and environement in China

par Hang Xiong

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Mary-Françoise Renard.

Soutenue le 31-05-2012

à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de École doctorale des sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches sur le développement international (Clermont-Ferrand) (laboratoire) et de (CERDI) Centre d'études et de recherches sur le developpement international (laboratoire) .

Le jury était composé de Barry Naughton, Sylvie Ferrari, Nong Zhu, Pascale Combes-Motel.

Les rapporteurs étaient Barry Naughton, Sylvie Ferrari.

  • Titre traduit

    Décentralisation et environnement en Chine


  • Résumé

    Dans la littérature, les débats autour du fédéralisme environnemental sont persistants et non-Concluants. La Chine a poursuivi la tendance globale de la décentralisation et adopté un de facto fédéralisme environnemental. Dans ce pays vaste et diversifié, connaissances et compétences locales sont nécessaires pour développer des solutions appropriées pour de nombreux problèmes environnementaux souvent avec une nature locale ou régionale. Cependant, malgré le de facto fédéralisme environnemental adopté, crises environnementales dramatiques et échecs de la politique sont répandus en Chine. En particulier, plus récemment, ce pays a vu apparaître de nombreux problèmes prédits par les opposants à la décentralisation. Il semble que, contrairement à la décentralisation fiscale qui a été un «coup de main» dans la mobilisation des ressources et la croissance économique au niveau sous-National, la décentralisation de l’application de la politique environnementale a plutôt été une «main saisissant» dans la gestion environnementale. Dans le but de fournir une compréhension meilleure et détaillée du de facto fédéralisme environnemental en Chine, cette thèse suit les différents critiques dans la littérature et teste empiriquement pour chacun d'eux dans le contexte spécifique chinois. En résumé, les résultats empiriques trouvés dans cette thèse soutiennent l'existence de problèmes liés à l'externalité environnementale, à l'interaction stratégique et aux incitations politiques qui conduisent au compromis de l’environnement. Par ailleurs, la décentralisation budgétaire en cours est susceptible de renforcer les interactions interprovinciales conduites par la concurrence pour capitaux; le déséquilibre fiscal est plus préjudiciable à l'environnement dans les provinces pauvres. Ces résultats appellent à un «nouveau fédéralisme environnemental» et une réforme des incitations, afin de transformer le de facto fédéralisme environnemental chinois d’une «main saisissant» à un «coup de main» pour une meilleure gouvernance environnementale.


  • Résumé

    In the literature, debate around environmental federalism is lasting and inconclusive. China has followed the global tendency of decentralization and has adopted a de facto environmental federalism. In this broad and diverse country, local knowledge and expertise is necessary to develop proper solutions for many environmental problems with local and regional nature. However, despite the adopted de facto environmental federalism, dramatic environmental crises and policy failures widespread in China. In particular, more recently, this country has seen arise many problems predicted by the opponents of decentralization. It appears that, contrary to the fiscal decentralization which has been a “helping hand” in resource mobilization and economic growth at the sub-National level, the decentralization of environmental policy implementation has rather been a “grabbing hand” in environmental management. With the purpose of providing a better and detailed understanding of the de facto environmental federalism in China, this thesis follows the different critics in the literature and test empirically for each of them in the Chinese-Specific context. In summary, empirical results found in this thesis support the existence of problems related to environmental externality, strategic interaction and politically incentivized environment-Sacrificing behaviors. Moreover, the current fiscal decentralization is likely to strengthen the capital-Competition driven inter-Provincial interaction; fiscal imbalance is more environmentally detrimental in poor provinces. These findings call for a “new environmental federalism” and a reform of incentives, in order to transform the Chinese de facto environmental federalism from a “grabbing hand” to a “helping hand” for better environmental governance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Clermont-Ferrand).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.