Mémoires et territoires à Regnéville-sur-Mer (Manche) : La vie et les conflits d'une société littorale entre autonomie et hétéronomie, d'aujourd'hui à la fin de l'Ancien Régime, face à son milieu naturel, à son environnement culturel, politique et à son avenir

par Thierry Dever

Thèse de doctorat en Sociologie, démographie

Sous la direction de Camille Tarot.

Soutenue en 2012

à Caen .


  • Résumé

    La question du territoire ne peut se réduire à un fait matériel, il est aussi symbolique et identitaire. Il touche à une pratique sociale qui puise dans la mémoire collective des habitants de Regnéville et renvoie à une foule de conflits qui la structurent. Il apparaît que les antagonismes les plus sérieux et les plus durables, propres à cette société littorale, se nouent à propos de l'extrême complexité de son espace diversifié, riche, complexe, dynamique, mais aussi limité, restreint, convoité et fragile. Quatre niveaux d'analyse distincts et spécifiques permettent de les différencier du point de vue historique, sociologique et anthropologique. Le premier porte sur la question du vivre-ensemble, les conflits de valeurs et des modes de vie liés à l'aménagement de la commune et de son havre. Ils mettent en exergue les attentes réciproques et souvent antagonistes entre autochtones, néo-ruraux et résidents secondaires. Le second témoigne de l'espace communal, des conflits identitaires liés au rassemblement de trois paroisses : Grimouville, Urville et Regnéville en une seule commune lors de la création des départements en 1795 et notamment sur la question de la propriété des biens communaux que représente le marais. Le troisième dévoile l'importance de l'espace économique de cette commune au 19e siècle et les conflits d'intérêts sur l'exploitation de son havre, tant au niveau local qu'au niveau foncier et dans la relation ambiguë de l'Etat vis-à-vis du capitalisme. Le quatrième se rapporte à l'espace écologique et aux conflits patrimoniaux contemporains, entre, nature expansive et intrusive de la société industrielle, sanctuarisation et réappropriation du territoire

  • Titre traduit

    Collective memories and territorial issues at Regneville sur Mer (Manche) : The everyday life and inner conflicts of a coastal society between autonomy and heteronomy, from the present to the end of the Old Regime, facing its natural territory, its cultural and political environment as well as its future


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The notion of territory cannot be reduced to a strictly material fact, given its symbolic and identity significance. Territorial issues affect social practices drawn from the collective memory of Regnéville inhabitants that is structured by the many conflicts between them. The most bitter and protracted disputes originating from this coastal society stem from the extreme complexity of its territory which is both diversified, rich, complex and dynamic, but also a limited, restricted, coveted and fragile area. Four different levels of analysis allow special distinctions between them from the historical, sociological and anthropological points of view. The first one deals with the topic of “living together”, the value-based conflicts and lifestyles directly linked to Regnéville district and haven development plans. It highlights the mutual but conflicting expectations of the local residents, neo-rural dwellers and second-home owners. The second level refers to communal space and identity-based conflicts related to the merging of three parishes : Grimouville, Urville and Regnéville in 1795 when French departments were created. Special attention is paid to wetland management under communal ownership. The third level reveals the major economic importance of the District of Regnéville during the 19th Century, the conflicts of interest concerning the haven’s local and financial development and the ambiguous relationship between Capitalism and the French State. The last level relates to ecological space and current disputes about property, as regards contemporary industrial society expansion and intrusion, as well as the sanctuarization and re-appropriation of a territory

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (753, XVI f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 DEVER B1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 DEVER B2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.