Aux marges de l'espace agraire : Inculte et genêt en Lodévois (XVIIe-XIXe siècle)

par Sylvain Olivier

Thèse de doctorat en Histoire des mondes modernes, du monde contemporain

Sous la direction de Jean-Marc Moriceau.

Soutenue en 2012

à Caen .


  • Résumé

    La nature de la documentation historique languedocienne a eu tendance à guider le regard des historiens ruralistes vers le cœur de l’espace cultivé et la fameuse trilogie : céréales, vigne et olivier. La marge, c’est-à-dire les vastes terrains réputés incultes, a peu intéressé. Or, la plupart de ces terres étaient entretenues et apportaient énormément de ressources aux ruraux. Que leur jouissance fût communautaire ou privée, elles servaient de zones à défricher de manière permanente ou temporaire, mais aussi pour le pâturage, la cueillette ainsi que divers autres prélèvements. Sur certaines, poussait le Spartium junceum L. , un marqueur de l’exploitation par l’homme des terrains situés à l’interface entre ager et saltus. L’entretien croissant de ce genêt dans le Lodévois au cours de la période moderne participe à des assolements complexes aux confins de l’espace cultivé. Une approche microhistorique – qui s’ouvre sur les régions voisines du Lodévois et sur les périodes antérieures et postérieures – de cette plante issue de l’inculte, croise l’histoire économique et sociale avec celle des techniques, et en particulier de l’agronomie. Le genêt régénérait les sols des collines peu fertiles, fournissait des fibres textiles et nourrissait le bétail pendant l’hiver. L’exploitation des genêtières, a priori marginale, participa en fait à sa manière au changement agricole à partir du XVIIIe siècle

  • Titre traduit

    On the Fringes of Agricultural Space : Fallow Lands and Broom in the Lodévois (17th-19th century)


  • Résumé

    The nature of historical documentation in Languedoc has tended to draw the attention of ruralist historians to the heart of cultivated area and the famous trilogy of cereals, vines and olive trees. Margin, that is to say the vast amount of reputedly uncultivated land, has held little interest. However, most of these lands were indeed maintained and brought a great deal of resources to rural areas. Whether enjoyed communally or privately, they were areas cleared on a permanent or temporary basis, but they were also for grazing, food and wood gathering as well as various other purposes. On some of them grew the plant Spartium junceum L. , a marker of the human exploitation of land located at the interface between ager and saltus. The increasing maintenance of this broom growing in the Lodévois during the modern period is involved in processes of complex cropping at the borders of the cultivated area. A microhistorical approach – which opens onto neighboring regions of the Lodévois and the periods before and after – to this plant from uncultivated areas, crosses economic and social history with the history of technology, and in particular agronomy. Broom regenerated the poor soils of hills, providing textile fibers and nourishment for livestock during the winter. The exploitation of spartium, seemingly marginal, does indeed contribute in its own way to agricultural change from the eighteenth century onward

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1209 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.1021-1110. Index. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 OLIVIER B1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 OLIVIER B2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.