Figures de l'humain et de l'inhumain dans le cinéma de Steven Spielberg

par Pascal Couté

Thèse de doctorat en Arts : plastiques, spectacle, musique, esthetique, sciences et histoire de l'art

Sous la direction de Vincent Amiel.

Soutenue en 2012

à Caen .


  • Résumé

    Cinéaste éclectique, passant sans difficulté d'un genre à l'autre, Steven Spielberg a trop souvent la réputation d'un réalisateur de grand talent, mais aux idées simples, voire pauvres. Or un examen un tant soit peu attentif de ses films révèle une véritable profondeur de pensée. Humaniste convaincu, Spielberg n'en reste pas moins obsédé par l'inhumain - sous les dehors du non humain, de la négation de l'homme et du dépassement de ce dernier - il déploie une diversité des figures de l'inhumanité. Du point de vue méthodologique, l'approche philosophique du cinéma est ici privilégiée, tout en prenant appui sur la contextualisation générique et l'analyse filmique. Notre recherche nous conduit à examiner les rapports de l'homme avec l'altérité, avec la nature, avec l'univers. Se révèle un optimisme teinté de pessimisme, une lumière voilée par les ténèbres. L'étude d'un corpus circonscrit permet de mettre au jour une éthique et une métaphysique nuancées, à la fois pleines de confiance et emplies d'incertitude. Loin de tout dogmatisme, l'humanisme spielbergien veut croire en l'homme, tout en étant lucide sur la difficulté d'une réconciliation de ce dernier avec lui-même et avec le monde

  • Titre traduit

    Figures of humanity and inhumanity in the films of Steven Spielberg


  • Résumé

    As a versatile director who switches from one genre to another very smoothly, Steven Spielberg is too often reputed to be a very talented filmmaker though one of simple if not poor ideas. However a close scrutiny of his films shows a genuine depth of thought. A confirmed humanist, Spielberg is yet obsessed with the inhuman – in the many forms of the non-human, man’s negation and man’s overcoming – displaying a whole array of figures of inhumanity. From a methodological viewpoint, if a philosophical approach of cinema has been here favoured, arguments are also based on generic contextualizations and film analysis. This survey leads us to investigate man’s relations to otherness, nature and the universe. The process brings out an optimism tinged with pessimism, some light veiled with darkness. The study of a circumscribed corpus of films allows to reveal both a nuanced ethics and a metaphysics, simultaneously full of confidence and fraught with uncertainty. Far from any dogmatic stance, the Spielbergian humanism believes in man while expressing lucidity as to the latter’s ability to reconcile with himself and the world

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (554 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.510-519. Filmographie f.520-523. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 COUTE B1
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 COUTE B2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.