Neuropsychologie, neuroanatomie fonctionnelle et épidémiologie de l’ictus amnésique idiopathique : [thèse soutenue sur un ensemble de travaux]

par Mathieu Hainselin

Thèse de doctorat en psychologie

Sous la direction de Francis Eustache et de Fausto Viader.

Soutenue en 2012

à Caen .


  • Résumé

    L’ictus amnésique idiopathique (IA) est un syndrome amnésique transitoire d’apparition brutale survenant chez des personnes âgées d’une soixantaine d’années. Cette pathologie reste en partie mystérieuse sur certains aspects neuropsychologiques, psychopathologiques mais surtout quant au fonctionnement cérébral durant l’amnésie ainsi que sur son pronostic à long terme. Cette thèse avait comme double objectif 1) d’utiliser l’IA comme modèle d’étude de la mémoire de l’action et de la connaissance des troubles afin d’en avoir une meilleure compréhension et 2) de lever un peu plus le voile sur sa physiopathologie et son pronostic lointain. L’étude 1 a permis de montrer que l’enactment effect (les actions réalisées sont mieux rappelées que les actions lues) était retrouvé chez les patients IA, et de mettre en évidence le lien entre binding (intégration d’informations multimodales) et cet effet. L’étude 2 a révélé une atteinte de la mémoire prospective (rappel des actions à effectuer dans le futur), avec un déficit plus important pour la composante rétrospective (rappel du contenu de l’action à effectuer) que pour la composante prospective (rappel du moment où effectuer l’action). Dans l’étude 3, nous avons retrouvé un profil de connaissance des troubles particulier : les patients n’avaient pas de connaissance explicite de leur trouble mnésique alors qu’ils présentaient des signes d’anxiété et d’inquiétude. L’étude 4 en TEP a permis de révéler un hypométabolisme dans le gyrus cingulaire postérieur et le cortex orbitofrontal durant l’IA. Enfin, l’étude 5 a confirmé le caractère bénin de ce syndrome sur le plan médical comme cognitif, en examinant des patients 10 ans après l’épisode

  • Titre traduit

    Neuropsychology, functional neuroanatomy and epidemiology of transient global amnesia


  • Résumé

    Transient global amnesia (TGA) is a clinical syndrome characterized by the abrupt onset of a massive episodic deficit occurring in middle age. This syndrome is still elusive concerning its neuropsychological, psychopathological and mostly cerebral functioning and long-term prognosis aspects. This thesis had a double aim 1) using TGA as a study model of memory for action and awareness of disease state to enhance their understanding and 2) unrevealing TGA physiopathology and its long term prognosis. Study 1 showed that enactment effect (better remembering for self-performed actions over read actions) was found during TGA, and to highlight the link between binding process (multimodality information integration) and this effect. Study 2 showed a prospective memory (memory for action to perform in the future) impairment, more important for the retrospective component (remember what to do) than the prospective (remember when to do something) one. In study 3, we found a particular awareness profile: patients did not have explicit knowledge of their disease state although they were anxious and worried. Using PET, study 4 showed hypometabolism in posterior cingulate cortex and orbitofrontal cortex during TGA. Finally, study 5 confirmed this syndrome medical and cognitive benignity, by assessing patients 10 years after the episode

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (308 f.)
  • Annexes : Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 HAINSELIN B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.