Marianna Candidi Dionigi : une femme écrivain et peintre à l'âge néoclassique

par Floriana Cioccolo

Thèse de doctorat en langues et littérature romanes. Italien

Sous la direction de Silvia Fabrizio-Costa.

Soutenue en 2012

à Caen .


  • Résumé

    Grâce à l’édition et au commentaire des lettres de Marianna Candidi Dionigi (1757-1826) et de celles de la fille Enrichetta (1784-1868), la connaissance de la sociabilité romaine au début du XIXe siècle gagne en précision. Ainsi, des poètes quasiment tombés dans l’oubli retrouvent-ils leur envergure. Par ailleurs, des personnages de premier rang à l’âge néoclassique se prévalent de traits inédits. Nous avons interprété les deux ouvrages publiés par Marianna par une étude historico-littéraire. Precetti elementari sulla pittura de’ paesi s’est confirmé un exercice didactique. Pour Viaggi in alcune città del Lazio nous avons examiné le débat à propos de la théorie « pélasgique » de l’abbé Petit-Radel que Mme Dionigi partageait. Elle livra à ce traité l’essence de son identité, rendue par pages et images. Conception et entreprise éditoriale (rédaction, impression et distribution) ont constitué les pistes que nous avons suivies, en comparant aussi certains passages du texte avec la correspondance des Dionigi mère et fille. D’après une lettre à Diodata Saluzzo-Roero, un dernier traité, inachevé et égaré, a retrouvé son titre exact (Storia del mio tempo), ses arguments et son idéologie. Il s’y dessine notamment le réseau entre Turin, Rome et Naples d’un courant du loyalisme catholique qui cultiva sa propre vision du Risorgimento naissant

  • Titre traduit

    Marianna Candidi Dionigi : a woman painter and writer in the Neoclassical age


  • Résumé

    The edition and comment of the letters Marianna Dionigi Candidi (1757-1826) and those of her daughter Enrichetta (1784-1868) shed new light on the knowledge of Roman society in the early nineteenth century. In this way, literati almost forgotten are recalled. Moreover, some of the leading characters of Italian neoclassical literature take advantage from these new data. The thesis analyzes also the two treatises published by Marianna with an historical and literary study. Precetti elementari sulla pittura de’ paesi is confirmed as a learning exercise. As for Viaggi in alcune città del Lazio, this research has focused the debate over the « Pelasgic » theory proposed by the abbot Petit-Radel that the Roman lady shared. She delivered to this treatise the essence of her identity, both on the page and in images. The conception and the publishing enterprise (edition, printing and sale) has been the main topics we investigated by comparing some passages in the text with the correspondence of the Dionigi mother and daughter. In a letter to Diodata Saluzzo-Roero another treatise, unfinished and lost, is analyzed starting from its actual title (Storia del mio tempo), its arguments and ideology. From these contacts emerges a network between Turin, Rome and Naples linking a current of Catholic loyalist who cultivated their own vision of the forthcoming Risorgimento

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1704 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p1481-1702. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 CIOCCOLO B1-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.