Derrida et la critique de la phénoménologie de Husserl : Autour de la question de la "Métaphysique de la présence"

par Joseph-Igor Moulenda

Thèse de doctorat en philosophie

Sous la direction de Robert Legros.

Soutenue en 2012

à Caen .


  • Résumé

    Cette étude est une introduction à la critique que Derrida a engagée à l’endroit de la phénoménologie de Husserl. Il s’agit précisément d’une critique dont l’épicentre est la « métaphysique de la présence », expression forgée par Derrida, pour rendre évident l’unité conceptuelle parfois insoupçonnée où continue de s’opérer la jointure entre phénoménologie et métaphysique. Cette unité conceptuelle reste l’attachement au présupposé de l’être comme « présence », que Derrida ne manque pas de déconstruire au motif de son impossibilité à apparaître dans sa plénitude. Dans cette étude divisée en deux grandes parties, nous avons voulu montrer comment Derrida part de la question de la signification chez Husserl dont il critique l’idéalisation extrême, pour ensuite opérer la déconstruction de la phénoménologie à partir de l’une de ses idées fortes, à savoir la réduction de tout phénomène à son fondement originaire dans la conscience. On peut voir que de part et d’autre, il relève et dénonce l’emprise intuitionniste de la métaphysique sur la phénoménologie

  • Titre traduit

    Derrida and the critique of Husserl 's phenomenology : about the question of "metaphysics of presence"


  • Résumé

    This study is an introduction to the critique that Derrida initiated about the Husserl’s phenomenology. More accurately, the epicenter of that critique is the "metaphysics of presence", a phrase coined by Derrida. His goal is to bring out the conceptual unity that is oft-times unsuspected at the usual binding point between phenomenology and metaphysics. That conceptual unity represents the bond to the so-called being viewed as "presence" that Derrida successfully unravels by reason of his inability to reach his fullness. The study is divided into two main parts. First, we wanted to show how Derrida questions the Husserl’s view on Meaning by criticizing its extreme idealization. Secondly, how he sets out to deconstruct phenomenology by utilizing one of his strong ideas, namely the reduction of all phenomena to the consciousness. We can see that all in all, he points out and denounces the intuitionist grip of metaphysics on phenomenology

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (562 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.548-557

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2012 MOULENDA B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.