Habitat informel dans les quebradas de Valparaíso : dynamiques d'appropriation

par Andrea Patricia Pino Vásquez

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de René-Paul Desse et de Frédérique Chlous-Ducharme.

Soutenue le 07-12-2012

à Brest , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Institut de géoarchitecture (laboratoire) .


  • Résumé

    L'occupation illégale de terrains dans les quebradas et la construction de véritables quartiers populaires en dehors de l'ordre établi, trouve leur point de départ dans une crise structurale d'identité du logement social à Valparaiso, Chili. On ne peut pas considérer ces actions, comme une réponse mécanique à une carence. Il s'agit d'un processus social, étroitement lié aux rapports entre les forces sociales ; où la caractéristique essentielle est d'avoir construit un milieu résidentiel « auto construit», dans l'illégalité. Par ailleurs, les quebradas comme unités territoriales et rémanentes naturelles se trouvent dans un processus constant d'occupation et de dégradation, puisqu'il n'existe pas de stratégies urbaines précises et particulières pour ce type d'environnement, en supposant qu'elles disparaîtront ainsi d'elles-mêmes, sans considérer les bénéfices qu'elles produisent pour toute la ville comme contrôleurs climatologiques. Alors dans ces conditions, quelles sont les valeurs propres des quebradas qui devront être prises en compte dans les approches futures d'urbanisation? Peuvent-elles être intégrées dans une planification urbaine particulière ? Les normes de construction en vigueur pourront être modifiées en poursuivant une intégration réelle à la ville et une administration intégrale de son patrimoine naturel? Pourront-elles devenir comme des parcs urbains qui incluent le logement social ? Nous parlerons de quebradas puisque l'usage courant à Valparaiso est d'utiliser ce terme pour désigner des petites vallées encaissées dès que l'on s'éloigne du la plaine littorale.

  • Titre traduit

    The informal settlements in the quebradas of Valparaiso : dynamic of ownership


  • Résumé

    The illegal occupation of land in the quebradas, and the building of real neighborhoods outside the established order, find their point of departure in a structural crisis of identity of social housing in Valparaiso, Chile. It is impossible to consider these actions as a mechanical response to deficiency. It is a social process, closely linked to the relationship between the social forces, it's essential characteristic being the construction of residential self built neighborhoods, in total illegality. The quebradas as territorial and persistent natural units are in a proces of constant occupation and degradation, since there are no precise and specific urban strategies for this type of environment, assuming that they will disappear, without considering the benefits they produce for the whole city as climate controllers. Under these conditions, what are the values of the quebradas that should be taken into account in future approaches to urbanization? Can they be integrated into a special urban planning? May the current construction standards be modified by pursuing a real integration in the city and a full administration of its natural heritage? Will they become like urban parks that include social housing? We will talk about quebrada, since it is common in Valparaiso to use this term in reference to small valleys incised as soon as one moves away from the coastal plain.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.