Ethnologie des techniques de tressage en Bretagne : matériaux pour une nouvelle approche classificatoire de la vannerie

par Roger Hérisset

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jean-François Simon.

Soutenue le 04-12-2012

à Brest , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .

Le président du jury était Patrick Galliou.

Le jury était composé de Jean-François Simon, Patrick Galliou, Willeke Wendrich, Serge Bahuchet, Paul Jorion.

Les rapporteurs étaient Willeke Wendrich, Serge Bahuchet.


  • Résumé

    La vannerie en Bretagne n’avait pas à ce jour fait l’objet d’un travail d’ensemble. Elle y présente des singularités techniques et une grande diversité de types. Toutes les familles de vannerie sont présentes sur la zone d’étude. Les types définis « en matériaux élastiques » (bourdaine, osier, châtaignier) sont pour la première fois décrits dans leur ensemble et mis en perspective. Lors de la recherche, un corpus de plus d’une centaine d’objets, vanneries et outils, a été réuni. Le travail met en évidence l’existence de vanneries natives dont le périmètre géographique et des hypothèses quant à leur dynamique de diffusion ont été définis. Dans le cadre de cette étude, il a été élaboré un modèle classificatoire à vocation universelle prenant en compte la relation qu’entretient le fabricant avec le matériau. Le mode d’expertise s’est appuyé sur les doubles compétences techniques et universitaires de l’auteur. Des prolégomènes permettent de faire un point épistémologique et précisent les différentes traditions classificatoires de ce domaine technique. Par ailleurs, dans une démarche interdisciplinaire, les cartographies produites peuvent contribuer à la connaissance et la délimitation d’aires culturelles. Une présentation des matériaux utilisés dans cette région est détaillée en annexe. Elle met en exergue l’importance de la bourdaine dont l’usage régresse au profit de l’osier.

  • Titre traduit

    Ethnology of the techniques of basket weaving in Brittany : materials for a new approach in basketry classification


  • Résumé

    Basketry in Brittany has never been the prior subject of comprehensive study. Breton basketry exhibits both unique techniques and a great diversity of forms. Every family of basketry technique is represented within the study area. The types defined as “made of flexible materials” (buckthorn, wicker, chestnut) are for the first time here described in their entirety and put into perspective. In the course of research, a corpus of more than 100 objects, baskets and tools, was assembled. This study records the existence of native basket weaving traditions, for which the geographical boundaries are described, and hypotheses about the dynamics for their diffusion are defined. In the course of this study, a classification model has been developed for universal application, taking into account the relation of the basket weaver to the material. The author of this thesis draws on his double expertise as a craftsman and an academic researcher. The prolegomena permit epistemological synthesis and specify the different classification schools in this technical domain. Additionally, in interdisciplinary inquiry, the maps contribute to the recognition and the boundary definition of cultural exchange areas. A presentation of materials used in basketry in this region is detailed in the annex. It highlights the importance of the use of buckthorn, which has regressed, while the use of wicker has proportionally risen.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.