Langage, engagement et émotions : les ressources de la génération linguistique et de l'intégration émotionnelle dans le discours scientifique

par Hugues Pichard

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de David Banks.

Soutenue le 03-12-2012

à Brest , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Héritages & constructions dans le texte et l’image (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Cazade.

Le jury était composé de David Banks, Alain Cazade, Gary German, Christopher John Gledhill.


  • Résumé

    L'émotion et le discours scientifique sont traditionnellement deux domaines considérés comme incompatibles du fait du caractère subjectif de la première et des exigences d'objectivité et de neutralité du dernier. La thèse propose une étude des processus en œuvre dans la génération des émotions en relation avec la constitution du discours, et ensuite des stratégies ou modes d'intégration des phénomènes de manifestations émotionnelles dans le discours final. L'étude combine une approche psychologique et linguistique des émotions et s'articule autour de la transition entre le domaine mental et celui de la préparation et de l'expression finale des émotions générées dans le discours (lien entre l'évaluation cognitive et l'Appraisal theory en linguistique). Une synthèse de grandes typologies des modes d'inclusion, ainsi que des grands types de manifestations de charges émotionnelles-affectives globale est présentée dans la thèse. Cette même synthèse est issue de la recherche et de l'analyse de manifestations d'émotions incluses volontairement ou non dans un corpus d'articles de la presse scientifique anglophone soumise à comité de relecture. L'un des objectifs étant de déterminer si le discours scientifique présente des manifestations de subjectivité des auteurs, et par quels biais ces phénomènes de subjectivité et d'émotion s'encodent dans des textes devant, selon les normes et conventions, être aussi objectifs et neutres que possible, quelle que soit la discipline concernée. A donc été soulevée la question de la part prise par l'émotion dans le discours en général, de sa constitution à son expression.


  • Résumé

    Emotion and scientific discourse are, by tradition, considered to be incompatible due to the subjective nature of the former and the objectivity requirements of the latter. The thesis deals with a study of the processes involved in emotion generation in relation with discourse generation. This is followed by the approach of the modes or strategies of inclusion of emotion manifestation phenomena in the final discourse. The study combines a psychological and linguistic approach of emotions, and revolves around the transition stage between the mental domain and that of language elaboration, leading to communicating the previously generated emotions in discourse (link between cognitive appraisal and the Appraisal theory in linguistics). The thesis sums up the broad categories of inclusion modes, as well as the main global emotion/affect load manifestation types. This very synthesis is the result of the research and analysis of emotion manifestations deliberately or accidentally included into a selection of articles sampled out from english-speaking peer-reviewed scientific press. One of the goals was to determine if scientific discourse contains and displays the authors' subjectivity and emotion manifestations, and how these phenomena are encoded in texts that are primarily meant (according to norms and conventions) to be as objective and neutral as possible, regardless of the subject. Thus was raised the question of the importance of the share taken by emotion in any discourse, from its generation to the moment it is uttered.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.