Quelles images pour Brest ? : photographier la ville : usages pluriels du medium dans la construction de l'image urbaine

par Benjamin Deroche

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michael Rinn.

Soutenue le 20-06-2012

à Brest , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Héritages & constructions dans le texte et l’image (laboratoire) .

Le président du jury était Yves Le Berre.

Le jury était composé de Michael Rinn, Yves Le Berre, Dominique Ducard, Bernard Lamizet, Alain Mons, François Soulages.

Les rapporteurs étaient Dominique Ducard, Bernard Lamizet.


  • Résumé

    Qu'est-ce qu'une ville photographiée ? Comment le medium peut-il rendre compte du territoire physique et de sa communauté de citoyens ? Existe-t-il un modèle plus fiable, plus "vrai" que les autres ? Si la problématique de la photographie urbaine dans cette étude devait être résumée, la phrase la plus concrète serait : comment dire la ville avec l'autonomie de la photographie ? Pour proposer une réponse à cette question, nous utilisons dans cette étude une vaste boîte à outils d'analyse d’images urbaines ; historiques ou modernes, orientées esthétiquement ou davantage documentaires, les photographies deviennent des supports analytiques, conséquences formulées de propositions réflexives utilisant la sémiologie de l’image comme préalable à la construction du substrat iconique. Ainsi, l'approche photographique de la ville de Brest se base sur une démarche d'analyse du signe visuel. Posant les bases réflexives à partir d'un corpus photographique issu de l'espace détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, les réflexions s'orientent ensuite vers l'espace moderne reconstruit et les enjeux photographiques qu'un tel territoire peut représenter en terme d'image. En utilisant des corpus artistiques, publicitaires, communicationnels, ou également en exploitant une production d'auteur construite pour répondre à la problématique, nous proposons un ensemble de modèles d'analyse pour favoriser la compréhension de l'identité d'un site urbain à travers la photographie.

  • Titre traduit

    Which images for Brest ? : photographing the city : plural uses of the medium in the construction of the urban image


  • Résumé

    What is a photographed city ? How can the medium depict the physical territory and its community of citizens ? Is there a more reliable model, more “genuine” than the others ? If the problematic of urban photography in this study had to be summarized, the most concrete sentence would be : how can the city be expressed with the photography autonomy ? In order to offer an answer to this question, we use in this study a large tool case for urban image analysis: historical or modern, biased or objectively documentary, photographs become analytical supports, articulated consequences of reflexive propositions using the image semiology as precondition for the construction of the iconic substrate. Thus, the photographical approach of the city of Brest is based on the analysis of the visual sign. Establishing the analytical bases from a photographic corpus, which results from the area destroyed during World War Two, the reflections then focus on the rebuilt modern area and the photographical issues represented by such a territory in terms of image. Through the use of various corpuses such as art, advertising and communication, or even utilizing an author’s production built to answer the problematic, the thesis proposes a set of tools and analysis models for a better understanding of an urban site’s identity through photography.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.