La pêche en Aquitaine à l'époque romaine : apport de l'étude archéologique et archéo-ichtyologique de quatre sites : Barzan (Charente-Maritime), Bordeaux et Biganos (Gironde), Guéthary (Pyrénées-Atlantiques)

par Brice Ephrem

Thèse de doctorat en Histoire, langues, littérature anciennes

Sous la direction de Francis Tassaux.

Le président du jury était Alain Bouet.

Le jury était composé de Francis Tassaux, Arturo Morales Muñiz, Myriam Sternberg.

Les rapporteurs étaient Alain Bouet, Arturo Morales Muñiz.


  • Résumé

    Cette étude archéologique et archéo-ichtyologique a pour but d’aborder une activité rarement décrite par les historiens : la pêche sur le littoral de l’Aquitaine romaine (Ier - IIIe siècle). Le renouvellement des informations, peu nombreuses sur ce sujet, nécessitait une approche archéo-ichtyologique, menée sur quatre sites archéologiques : Barzan (Charente-Maritime), Bordeaux et Biganos (Gironde), et un site de production de sauces et salaisons de poisson à Guéthary (Pyrénées-Atlantiques). Pour la première fois dans cette région, le matériel archéo-ichtyofaunique a été récolté selon des stratégies d’échantillonnage adaptées aux caractéristiques de chaque gisement, afin de disposer de données représentatives des espèces consommées. Ces données ont été confrontées aux sources écrites et figurées antiques et aux travaux plus récents d’époques moderne et contemporaine portant sur la pêche et l’écologie des écosystèmes concernés. Cette méthode comparative a permis d’éclairer des textes antiques quelquefois obscurs et d’émettre des hypothèses sur les techniques de pêche utilisées en fonction des espèces de poisson présentes sur les sites, de leur taille et de leur saison de capture. En fonction de la finalité économique (consommation de poisson frais ou transformation en sauces et salaisons), les spécificités de la pêche et les relations entre les milieux exploités et les techniques utilisées ont été étudiées. L’activité de pêche répondait à une adaptation aux milieux et aux espèces ciblées mais également à des critères économiques et culturels, propres à l’époque romaine. Les échanges entre les agglomérations étudiées ont été abordés afin de réfléchir sur l’approvisionnement de Bordeaux en poissons marins. Dans ce cadre, la portée économique de l’unique établissement à salaisons d’Aquitaine romaine, situé à Guéthary, a été discutée. La part de l’influence romaine dans le développement de cette production a été démontrée par la convergence de multiples données archéologiques et historiques.

  • Titre traduit

    The fishing in Aquitaine in the Roman period : contribution of the archaeological and archaeo-ichthyological study of four sites : Barzan (Charente-Maritime), Bordeaux and Biganos (Gironde), Guéthary (Pyrénées-Atlantiques)


  • Résumé

    The goal of this archaeological and archaeo-ichthyological study is to address an activity rarely described by historians: the fishing on the coast of Aquitaine during the Roman period (1st – 3rd century AD). The renewal of the information, few concerning this subject, required an archaeo-ichthyological study conducted on four archaeological sites: Barzan (Charente-Maritime), Bordeaux and Biganos (Gironde), and the salting installation of Guéthary (Pyrénées-Atlantiques). For the first time in this region, the fish bones remains were collected according to sampling strategies adapted to the characteristics of each archaeological site, in order to obtain representative data of the consumed fish species. These data were compared with ancient written and iconographic sources and with modern and contemporary works concerning the fishing and the ecology of the studied ecosystems. This comparative method allowed to clarify ancient texts, and to suggest hypothesis about the fishing techniques used thanks to the fish species discovered on the sites, their size and their season of capture. According to the economic purpose (fresh fish consumption or fish processing), the fishing specificities but also the connections between the exploited environments and the used techniques were studied. The fishing activity involved an adaptation to ecosystems targeted but also to economic and cultural criteria, specific to the Roman period. The exchanges between the studied sites were discussed in order to think about the supply of marine fishes to Bordeaux. In this context, the economic significance of the unique salting installation of Roman Aquitaine, situated in Guéthary, was discussed. The part of the Roman influence in the development of this production was demonstrated by the convergence of several archaeological and historical data.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Aquitania à Pessac

Piscatores Oceanici et Garumnae : pour une approche par l’archéo-ichtyologie de la pêche en Aquitaine romaine


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Aquitania à Pessac

Informations

  • Sous le titre : Piscatores Oceanici et Garumnae : pour une approche par l’archéo-ichtyologie de la pêche en Aquitaine romaine
  • Dans la collection : Aquitania , [32]
  • Détails : 1 vol. (250 p.)
  • ISBN : 2-910763-37-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 229-250. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.