De la sculpture en mouvement à ses prolongements dynamiques : temps, rythme, équilibre instable, son

par Vera Picado

Thèse de doctorat en Arts (Histoire, Théorie, Pratique)

Sous la direction de Hélène Sorbé.

Le président du jury était Jean-Yves Bosseur.

Le jury était composé de Hélène Sorbé, Julián Irujo Andueza, Mikel Arce, Jacques Franceschini.

Les rapporteurs étaient Jean-Yves Bosseur, Julián Irujo Andueza.


  • Résumé

    Cet étude interroge la pratique de la sculpture et sa relation avec le terme qui la nome, dans le but de penser et comprendre qu’est-ce que la sculpture ; afin de situer notre pratique personnelle de cet art. En effet, nous constatons que depuis l’adoption des matériaux et des techniques nouvelles, la sculpture n’a cessé de s’enrichir, en franchissant ses limites et en allant à l’encontre de son propre sens. Des multiples transgressions ont permis de la prolonger avec l’incorporation de nouvelles valeurs dynamiques, plastiques et esthétiques. Les dimensions de la sculpture se voient ainsi élargies, par la présence de l’ombre portée, par le déplacement du spectateur et par les multiples facettes de l’espace. Une des valeurs ajoutées las plus riche étant sans doute le mouvement réel ; il apparaît comme conséquence de cette longue évolution, du dépouillement matériel, de l’éclatement du bloc qui rend la sculpture de plus en plus légère, de l’élimination du socle, de la suspension, ainsi que de la manipulation des forces mécaniques et physiques. Tout au long du XXe siècle, des artistes ont fait preuve d’inventivité pour doter leurs œuvres du mouvement réel ; il génère à son tour des relations en devenir, dynamiques. Nous employons le terme dynamique selon l’étymologie grecque de dunamis, dans le sens de « force », et de « possibilité de ». Nous cherchons ainsi à savoir de quelle manière le mouvement de la sculpture peut être initié, prolongé ou enrichi par la présence de phénomènes rythmiques, temporels, sonores et d’équilibre précaire ou éphémère. Éléments qui participant du dit mouvement, en découlent, et parfois le génèrent.

  • Titre traduit

    Sculptures in Movement and Their Extended Dynamics : tempo, rhythm, unstable equilibrium and sound


  • Résumé

    The focus of this research questions the practice of sculpting and its relation with the term that defines it. The main goal is to reflect and to understand what exactly a sculpture is, in order to determine our own personal practices in this art. Indeed, it is noted that since the adoption of new materials and techniques, sculpting has seen a continuous process of enrichment, constantly breaking barriers and moving counter to its own origins. Multiples transgressions have permitted to extend sculpting with the incorporation of new dynamic, cosmetic and aesthetic values. The dimensions of sculptures are thus enlarged by the presence of projected shadows, the movement of the spectator and the multiples facets of space. One of the richest added values is without a doubt physical movement. It appeared as a consequence of this long evolution: the shedding and simplification of materials, the breaking-down of the block that renders the sculptures more and more nimble, the elimination of the pedestal, the practice of suspension, as well as the manipulation of physical and mechanical forces. Throughout the twentieth century, artists had proven their ingenuity by endowing their works with actual movement that in turn generated future dynamic relations. Here we employ the term “dynamic” according to the Greek etymology dunamis in the sense of ‘force’ and ‘possibility of.’ Thus, this dissertation will search to find out in what ways the movements of sculptures can be initiated, prolonged or enriched by the presence of rhythmic, temporal and sound phenomenon, including precarious and ephemeral balance. These elements can, by participating in this movement, stem from and at times generate it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.