Le Liban entre les 2 retraits, Israélien et Syrien 2000-2005 : restructurations et recompositions sociétales de deux "indépendances nationales"

par Christian Taoutel

Thèse de doctorat en Cultures & sociétés dans le monde arabe et musulman

Sous la direction de Sobhi Boustani.

Soutenue le 13-12-2012

à Bordeaux 3 , dans le cadre de École doctorale Montaigne-Humanités (Pessac, Gironde) .

Le président du jury était Najib Mansour Zakka.

Le jury était composé de Liliane Barakat, Chantal Verdeil.

Les rapporteurs étaient Najib Mansour Zakka, Liliane Barakat.


  • Résumé

    « Le sujet de cette thèse traitera du Liban entre les deux retraits israélien et syrien, 2000 – 2005.En effet, cette récente période s’inscrit comme l’une des plus critiques dans l’histoire contemporaine du Liban. La guerre civile déclenchée en avril 1975 est officiellement terminée en octobre 1990 par une « paix syrienne » imposée aux belligérants Libanais, soutenue par la Ligue Arabe et la communauté internationale. Cette période de paix entre 1990 et 2005, fut d’une part une période de reconstruction et de développement du Liban. Mais d’autre part, ces quinze années témoignent d’un profond malaise et mécontentement inscrits dans une situation globale apparemment paisible mais en fait marquée de fragilités politiques, sociales et communautaires profondes.Deux évènements majeurs - les retraits : israélien en 2000 et syrien en 2005 - viennent bouleverser ce statut quo libanais et déclenchent le processus inévitable d’une nouvelle « démocratisation » du Liban dont les conséquences ne cessent de se ressentir et de rebondir à ce jour. Entre ces deux retraits, un troisième « évènement choc », le 11 septembre 2001 semble au regard de certains Libanais la perspective d’une nouvelle politique américaine et européenne dans la région.Cette période sera marquée au Liban, par les événements d’août 2000, arrestations arbitraires à l’encontre des opposants au régime prosyrien, la fermeture forcée de la chaîne de télévision libanaise anti syrienne MTV, les discours virulents des prélats maronites de l’église du Liban et du patriarche du Liban contre le régime en place, la nouvelle politique du leader druze Walid Joumblatt, l’éloignement du Premier Ministre libanais Rafic Hariri de la politique syrienne, et le début de la création d’une opposition multiconfessionnelle contre la reconduction du président libanais prosyrien Emile Lahoud, le vote de la résolution 1559 au conseil de sécurité de l’ONU, et finalement le « 11 septembre libanais » ou l’assassinat de Rafic Hariri, en février 2005 et la « révolution du Cèdre » qui en suit.

  • Titre traduit

    Lebanon between 2 withdrawals, Israeli and Syrian 2000-2005 : restructurings and societal reorganizations of two «national independences»


  • Résumé

    «The subject of that thesis will deal with Lebanon between both Israeli and Syrian withdrawals, on 2000 - 2005. Indeed, this recent period joins as one of the most critical in the contemporary history of Lebanon. The civil war started in April, 1975 is officially ended in October, 1990 with a " Syrian peace " compulsory for the Lebanese belligerent parties, supported by the Arab League and the international community. This peace period between 1990 and 2005, was on one hand a period of reconstruction and development of the Lebanon. But on the other hand, these fifteen years testify of a profound faintness and a dissatisfaction registered in an apparently peaceful global situation but in fact marked with deep political, social and community fragilities:Two major events - withdrawals: Israeli in 2000 and Syrian in 2005 come to upset this Lebanese status quo and activate the inevitable process of a new "democratization" of Lebanon of which the consequences do not stop feeling the effects and bouncing to this day. Between these two withdrawals, the third " event shock ", September 11th, 2001 seems with regard to certain Lebanese the perspective of a new American and European policy in the region.This period will be marked in Lebanon, by the events of August 2000, arbitrary arrests against the opponents of the proSyrian regime, the forced closure of the Lebanese anti Syrian television channel MTV, the virulent speeches of the Maronite prelates of the church and the patriarch of Lebanon against the regime in position, the new policy of the Druze leader Walid Joumblatt, the estrangement of the Lebanese Prime Minister Rafic Hariri of the Syrian politics, and the beginning of the creation of a multidenominational opposition against the renewal of the proSyrian Lebanese president Emile Lahoud, the vote of the resolution 1559 in the United Nations Security Council, and finally on the " Lebanese September 11th " or the murder of Rafic Hariri, in February, 2005 and the " revolution of the Cedar ".


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.