L'islam au Kazakhstan : les rapports Etats-religion (XVIIIème - XXème siècles)

par Talgat Abdrakhmanov

Thèse de doctorat en Cultures & sociétés dans le monde arabe et musulman

Sous la direction de Sobhi Boustani.

Soutenue le 13-12-2012

à Bordeaux 3 , dans le cadre de École doctorale Montaigne-Humanités (Pessac, Gironde) , en partenariat avec Institut d'Etudes Orientales (laboratoire) .

Le président du jury était Renée-Paule Debaisieux.

Le jury était composé de Michel Mevlut Bozdemir, Najib Mansour Zakka.

Les rapporteurs étaient Michel Mevlut Bozdemir, Najib Mansour Zakka.


  • Résumé

    Les relations entre l’Etat et la religion sont déterminantes dans l’histoire de chaque pays. Au Kazakhstan, le statut de l’islam a varié au gré du régime sur place. Implanté en plusieurs vagues, commençant par la conquête arabe du sud du pays, puis officialisé par les Qarakhanides, la Horde d’Or sous le khan Özbek et les khans kazakhs, l’islam a trouvé une certaine régulation à partir du XVIIIème siècle avec la colonisation russe. L’Empire russe, intéressé par le fait de gagner les musulmans à sa cause, favorise leur religion en créant l’Assemblée spirituelle à Orenbourg. L’impératrice Catherine II envoie des mollahs tatars dans la steppe kazakhe et construit de nombreuses mosquées pour mieux contrôler les Kazakhs. Mais le renforcement de l’islam donne des résultats inverses à ceux escomptés et l’empire durcit sa position envers le dernier, il limite le nombre de mollahs et de mosquées par région. Avec l’arrivée des soviétiques au pouvoir, tout semble changer. Mais provisoirement seulement ; les premières « déclarations démocratiques » n’aboutissent qu’à se retourner contre toutes les religions par une série de répressions à la fin des années 1920, et l’idéologie communiste espère mettre fin à l’islam. Pourtant les Directions spirituelles musulmanes avaient été rétablies durant la Deuxième Guerre Mondiale par Staline qui avait voulu utiliser le potentiel religieux pour servir ses buts. Elles ont fonctionné jusqu’à l’effondrement de l’URSS en reflétant les décisions du parti. L’indépendance du Kazakhstan a donné une chance aux croyants de rétablir la religion, mais en même temps elle a contribué à l’apparition de mouvances radicales. Depuis les années 2000 le gouvernement revoit sa politique en matière religieuse, en effectuant de nouveau des restrictions. L’histoire recommence-t-elle ?

  • Titre traduit

    Islam at Kazakhstan : relations between the States and Religion in XVII-XX centuries


  • Résumé

    Relations between the state and religion are determining in the history of every country. At Kazakhstan the status of Islam has largely depended on the ruling regime. Islam was brought to Kazakhstan in several waves, starting from the conquest of the country’s south by Arabs. It was legalized by Qarakhanides, the Golden Horde under Khan Özbek and Kazakh clans and was further regularized with Russian colonization starting from XVIII century. Russian Empire, interested in attracting Muslims, has favored their religion by creating a Spiritual assembly at Orenburg. Empress Catherine II (The Great) had sent Tatar mullahs to the Kazakh steppes to establish Moslem institutions (mosques, religious schools, etc). This was aimed at gaining control over the Kazakh population. But reinforcement of Islam has led to rather opposite result and, as a consequence, Empire hardened towards Islam - the numbers of mosques and mullahs were reduced. It seemed to change upon arrival of the Soviets to the region, but only for a limited time, followed by anti-religious declarations of the Soviet Government and repressions at the end of 1920s, aiming to exterminate the influence of Islam once and forever. However during Second World War, under Stalin, Muslin spiritual institutions were once more re-established. They continued to function during the post-war era and collapse of USSR, being in the total support for the latter. Independence of Kazakhstan has provided an opportunity for the citizens to freely express their beliefs, and at the same time it led to the emerging of certain radical movements. From the years of 2000 the Kazakh government revises once again its policy on religion towards restriction. The history repeats itself?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.