L'art de la biodiversité : étude des liens entre la notion de diversité biologique et le champ des arts plastiques

par Sébastien Guyonneau

Thèse de doctorat en Arts (Histoire, Théorie, Pratique)

Sous la direction de Hélène Sorbé.

Le président du jury était Patrick Barrès.

Le jury était composé de Allain Glykos.

Les rapporteurs étaient Patrick Barrès, Allain Glykos.


  • Résumé

    Les pratiques artistiques, notamment depuis l’époque des Grandes Découvertes, ont été en liaison étroite avec les avancées scientifiques et technologiques. Les richesses naturelles qui s’offraient aux explorateurs furent l’origine d’une tradition des représentations naturalistes, sans cesse renouvelée par la description de nouvelles espèces animales et végétales. Or, au XXIe siècle, l'humanité est contemporaine d’une baisse sans précédent de la diversité biologique mondiale, dont elle est l’observatrice mais aussi la responsable. La biodiversité est une notion qui prend actuellement toute son importance dans un contexte d’inquiétude face aux problèmes environnementaux en éveillant des volontés écologiques, notamment dans les milieux artistiques. Cette recherche propose deux visions complémentaires : celle qui suppose que la diversité biologique porte en elle une manifestation artistique, et celle qui évoque une forme d’art dont la source est la biodiversité. L'ensemble de ces investigations est soutenu et alimenté par une pratique de plasticien naturaliste développée depuis une dizaine d'années. Des illustrations botaniques aux représentations multimédia, des descriptions zoologiques aux démarches conceptuelles de l’art écologique, des cabinets de curiosité aux créations biotechnologiques, les liens entre les pratiques passées et contemporaine sont la source d’une étude hybride, entre arts plastiques et sciences du vivant.

  • Titre traduit

    The art of biodiversity : studying the links between the notion of biological diversity and the field of visual arts.


  • Résumé

    The artistic practices, in particular since the 15th century, were in narrow connection with the scientific and technological advances. The natural resources discovered by navigators were the origin of a tradition of naturalist artworks, always renewed by the discovery of new animal and vegetal species. Yet, the 21th century humanity is contemporary of an unprecedented reduction of the worldwide biological diversity. Biodiversity is a notion which takes nowadays all its importance because of environmental problems, and we can observe an awakening of the ecological wills, particularly in artistic circles. This thesis proposes two visions of the subject : the one who supposes that the biological diversity carries itself an artistic manifestation, and the one who evokes a kind of art which the source is biodiversity. All these investigations are supported and fed by naturalist art practices developed since a decade. From botanical illustrations to multimedia representations, from zoological descriptions to ecological art, from curiosity cabinets to biotechnological creations, the links between the past and the contemporary practices are the source of a hybrid study, between visual arts and biology.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.