Epidémiologie du cancer du col au Maroc

par Mohamed Berraho

Thèse de doctorat en Sociétés, Politique, Santé publique. Santé Publique. Epidémiologie

Sous la direction de Roger Salamon et de Chakib Nejjari.

Le président du jury était Louis-Rachid Salmi.

Le jury était composé de Chakib Nejjari, Afaf Amarti Riffi, Simone Mathoulin-Pelissier, Adnane Remmal.

Les rapporteurs étaient Mohamed Bennani-Othmani, Franck Chauvin.


  • Résumé

    Le cancer du col représente un problème de santé publique au Marco. L’objectif principal de cette thèse est d’améliorer les connaissances sur le cancer du col de l’utérus au Maroc en terme d’épidémiologie descriptive et analytique notamment par l’étude des principaux facteurs associés à ce cancer, son retard de diagnostic et sa prise en charge.Méthodologie Pour répondre à notre objectif, trois études ont été menées. La première étude, rétrospective sur dossier d’hospitalisation, sur les stades de diagnostic et les résultats des traitements du cancer du col. La deuxième étude, transversale, sur les facteurs liés au retard de diagnostic du cancer du col et la troisième étude, cas-témoins multicentrique avec appariement individuel sur l’âge, sur les facteurs de risque du cancer du col de l’utérus. Résultats La première étude a montré la vulnérabilité socioéconomique de la population des femmes atteintes de cancer du col et a mis le point sur les problèmes du retard de diagnostic et de l’accessibilité aux établissements de soins auxquels elles sont confrontées. L’étude a mis l’accent sur la durée du suivi insuffisante et le nombre élevé des perdues de vue. La deuxième étude, a montré que les femmes âgées de moins de 50 ans, analphabètes, non mariées, les femmes au foyer, les femmes résidant en milieu rural, les femmes résidant à plus de 100Km du lieu du diagnostic du cancer, les femmes sans antécédents de cancer du col et les femmes n’ayant pas eu comme premier symptôme des saignements gynécologiques étaient plus à risque du retard de diagnostic du cancer du col. L’étude cas-témoins a confirmé que l’infection à HPV est le facteur de risque majeur du cancer du col. Les autres facteurs de risque du cancer invasif du col utérin étaient : la parité élevée, le faible niveau d'éducation, l’existence de multiples partenaires sexuelles chez le mari, les rapports sexuels pendant les menstruations et les antécédents d’IST. La limite majeure de notre étude cas-témoins est liée au manque de puissance statistique pour l’étude de l’association avec d’autres facteurs tels que les facteurs nutritionnels. Conclusion Les études réalisées dans le cadre de notre thèse, en dépit de leurs limites, constituent une source d’information pour la recherche scientifique sur le cancer du col au Maroc et dans les pays similaires. Elles contribuent à l’amélioration des connaissances sur le cancer du col au Maroc et par là des attitudes et pratiques des différents corps sanitaires vis-à-vis de ce cancer. Elles ont permis de définir les populations à risque de cancer du col et à risque de retard de diagnostic et, ainsi de mieux les cibler dans les programmes de dépistage d’information et d’éducation. Les résultats de nos travaux de recherche pourraient représenter une « situation de référence » utile pour tout programme d’évaluation concernant le cancer du col au Maroc. Ceci devrait permettre dans le futur de mieux évaluer à long terme l’efficacité des programmes de dépistage, de vaccination, des traitements et de l’éducation pour la santé.

  • Titre traduit

    Cervical cancer epidemiology in Morocco


  • Résumé

    The main objective of this work was to improve knowledge about cervical cancer in Morocco in terms of descriptive and analytical epidemiology including the study of the main factors associated with cancer, the delay in diagnosis and its management. Methods : To meet our objectives, we conducted three studies. The first (Study of diagnosis stages and treatment outcomes for cervical cancer), is a retrospective study using data from hospital records of patients with cervical cancer in the major cancer centers in Morocco. The second study (Study of factors related to delay in diagnosis of cervical cancer), transversal, with recruitment of cervical cancer patients. The third study (Study of risk factors for cervical cancer) was a multicenter case-control study with individual matching on age. Results : The first study showed the socio-economic vulnerability of the population of women with cervical cancer and the problems of delayed diagnosis and access to health facilities. In addition, this study focused on the inadequate length of the follow-up and the high number of lost to following-up. The second study showed that women aged less than 50 years, illiterate, unmarried, women at home, women living in rural areas, women living more than 100km from the place of cancer diagnosis, women without history of cervical cancer and women who have not had, as the first symptom, a gynecological bleeding were more at risk of delayed diagnosis of cervical cancer. The case-control study confirmed that HPV infection is the major risk factor for cervical cancer. The other risk factors for invasive cervical cancer identified in our study were: the high parity, the low educational level, husband's multiple sexual partners, sex during menstruation and the history of venereal diseases. Conclusion : The studies conducted in the context of our thesis, inspite of their limitations, are considered as a rich source of information for scientific research on cervical cancer in Morocco and in similar countries. They have improved the knowledge on cervical cancer in Morocco and thus should improve the knowledge, attitudes and practice of different health practitioner’s for cervical cancer. They helped to define population at risk of cervical cancer and of delayed diagnosis. Therefore, it allows them to be better targeted by the screening, information and education programs. The results of our research also represent a "reference situation" for any evaluation program for cervical cancer in Morocco. This should help, in the future, to better assess the long-term effectiveness of screening programs, vaccination, treatment and health education.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?