Effets anti-inflammatoires des stilbènes sur des cultures cellulaires de microglies et mécanismes d'action

par Merian Nassra

Thèse de doctorat en Sciences, technologie, santé. Nutrition

Sous la direction de Stéphanie Krisa.

Soutenue le 21-12-2012

à Bordeaux 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Bordeaux) .

Le président du jury était Yves Desjardins.

Le jury était composé de Stéphanie Krisa, Jean-Michel Mérillon.

Les rapporteurs étaient Victor de Freitas, Catherine Felgines.


  • Résumé

    Les processus neuro-inflammatoires sont observés dans de nombreux troubles neurodégénératifs. Les cellules microgliales étant les principales cellules immunitaires du système nerveux central, plusieurs recherches ont été menées afin de déterminer des molécules possédant des propriétés anti-inflammatoires au niveau de ces cellules. Une famille de polyphénols, les stilbènes (des dérivés du resvératrol), présentent des activités anti-inflammatoires au niveau périphérique et central. Dans notre étude, nous avons premièrement évalué les propriétés anti-inflammatoires de 25 stilbènes en déterminant leur capacité à inhiber la libération de NO dans un modèle de cellules microgliales BV-2 activées par le LPS. Dix stilbènes inhibent significativement cette production avec des IC50 comprises entre 3,9 ± 0,7 et 23,4 ±1,0 µM. Parmi ces composés, 1 monomère (moracine M) et 2 tétramères du resvératrol (vitisines A et B) diminuent la synthèse d’iNOS, enzyme responsable à la libération de NO, au niveau transcriptionnel et traductionnel. Nous avons ensuite mis en évidence que la moracine M inhibe la phosphorylation d’ERK1/2 et JNK (deux MAPK) et d’Akt (la voie PI3K/Akt) dans des cellules BV-2 activées. Ces enzymes étant impliquées dans la signalisation de la réponse inflammatoire, elles induisent la production de plusieurs médiateurs inflammatoires. La moracine M inhibe significativement la production de certains d'entre eux (NO, TNF-α, IL-1β et PGE2). Ce stilbène attenue également la synthèse de la protéine de mPGEs-1 (enzyme impliquée à la production de PGE2). Ainsi, la moracine M pourrait être un candidat potentiel pour prévenir l’inflammation impliquée dans les maladies neurodégénératives.

  • Titre traduit

    Anti-inflammatory effects of stilbenoids and their mechanisms of action in a model of cell cultures of microglia


  • Résumé

    Chronic neuro-inflammatory processes observed in many neurodegenerative disorders. Microglia are the main immune cells of the central nervous system. Many studies have been conducted to find molecules with anti-inflammatory properties in the central nervous system. A family of polyphénols, Stilbenoids (resveratrol derivatives), showed anti-inflammatory effects in peripheral and central levels.In this study, we have first evaluated anti-inflammatory effects of 25 stilbenes for their potential to inhibit NO release by LPS-activated BV-2 microglial cells. Ten stilbenes significantly reduced LPS-induced NO production with IC50 ranging from 3.9 ± 0.7 to 23.4 ±1.0 µM. Among these molecules 1 monomer (moracin M) and two tetramers (vitisins A and B) attenuated the expression of iNOS, a responsible enzyme for NO release on transcriptional and translational levels. Then, we have demonstrated that moracin M inhibits ERK1/2 and JNK phosphorylation of MAPK pathway and Akt phosphorylation of PI3K/Akt pathway, two signaling pathways involved in the inflammatory response in activated BV-2 cells. Indeed, the activation of these pathways leads to the production of several inflammatory mediators. We have shown that moracin M significantly inhibits the production of certain mediators such as NO, TNF-α, IL-1β and PGE2. This stilbene reduces the synthesis of mPGES-1 protein (an enzyme involved in the production of PGE2). In conclusion, we suggest that moracine M could be a potential candidate prevents the inflammation which involved in the progress of neurodegenerative diseases.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.