Les relations interethniques entre les étudiants hongrois et roumains dans l’université « Babes-Bolyai »

par Irina Postolache

Thèse de doctorat en Sociétés, Politique, Santé publique. Ethnologie. Anthropologie sociale et culturelle

Sous la direction de Ion Cuceu et de Bernard Chérubini.

Le président du jury était Abel Kouvouama.

Le jury était composé de Ion Cuceu, Bernard Chérubini, Stephanie Traina.

Les rapporteurs étaient Alain Viaut, Dejan Dimitrijevic.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’analyser le processus relationnel interethnique estudiantin d’une université dite multiculturelle de Roumanie. Ce milieu universitaire réunit des Hongrois et des Roumains, deux groupes ethniques qui vivent dans un temps-espace commun, l’université Babes-Bolyai de Transylvanie, mais qui se construisent des identités ethniques, régionales ou nationales différentes. Le temps-histoire ainsi que le temps-mémoire de la Transylvanie participent à la construction de deux identités opposées ethniques et nationales : l’une hongroise, l’autre roumaine. Au contraire, la mémoire autobiographique ajoute à cet égard une identité commune, régionale pour les deux groupes ethniques. L’espace, déterminant et outil dans la construction identitaire, est analysé comme espace - ethnicisé, mais aussi comme espace – étudiant, commun pour les deux groupes. Pourtant, dans les deux cas, l’appropriation de l’espace peut approfondir les frontières ethniques. La langue, un autre déterminant dans la construction identitaire, est la manifestation directe de l’identité nationale, ethnique ou même régionale. Elle joue un rôle essentiel dans le processus d’auto-identification et d’identification de l’Autre, en fonctionnant comme élément de liaison ou de séparation. Dans certains cas, elle peut représenter un instrument ou une cause des conflits « symboliques » dans l’université. Dans ce contexte, l’application de la politique multiculturelle se manifeste surtout au niveau institutionnel et le dialogisme revendiqué par le multiculturalisme critique s’entrevoit dans des cas particuliers. L’analyse développée sous ces aspects est basée sur un terrain anthropologique (2007-2012) concernant les relations interethniques et le monde étudiant.

  • Titre traduit

    Interethnic relations between Hungarian and Romanian students from "Babes-Bolyai" University


  • Résumé

    The objective of this thesis is to analyze the interethnic relational process between the students from a so called multicultural Romanian university. This academic environment brings together Hungarians and Romanians. Both ethnic groups live in a common space-time- the Babes-Bolyai University of Transylvania- but are building different ethnic, regional or national identities. Transylvania’s time-history and time-memory participates in the construction of two opposing ethnic and national identities: one Hungarian and one Romanian. On the contrary, autobiographical memory adds in this respect a common regional identity for both ethnic groups. Space - factor and tool in the identity construction- is analized as ethnicized-space and also as student-space, common for both groups. Yet, in both cases, the appropriation of space may deepen ethnic boundaries. Language, another factor in the identity construction, is a direct manifestation of national, ethnic or even regional identity. It plays an essential role in the process of Self-identification and the identification of the Other, functioning as connecting or separation element. In some cases, language may represent an instrument or a cause of “symbolic” conflicts in the university. In this context, the implementation of multicultural policy is most evident at an institutional level and the dialogical characteristic claimed by critical multiculturalism is seen in special cases. The analysis elaborated in this sense is based on an anthropological field (2007-2012) concerning interethnic relations and the student way of living.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.