Consommation de substances psychoactives et comportements antisociaux à l’adolescence : étude psychopathologique multi-échantillons, approche centrée sur la personne et facteurs de vulnérabilité

par Sabrina Bernadet

Thèse de doctorat en Sociétés, Politique, Santé publique. Psychologie

Sous la direction de Grégory Michel.

Le président du jury était Jack Doron.

Le jury était composé de Grégory Michel, Lydia Fernandez.

Les rapporteurs étaient Catherine Blatier, Isabelle Plousson-Varescon.


  • Résumé

    L’objectif de cette recherche est d’étudier, chez l’adolescent, les mécanismes psychopathologiques et psychologiques impliqués dans la co-occurrence de comportements antisociaux et de conduites de consommation et responsables de la « pathologisation » de la consommation de substances psychoactives, par l’adoption conjointe d’une approche centrée sur la personne et centrée sur les variables et la mise en place d’un dispositif d’étude multi-échantillons. Ainsi, cette recherche comporte trois volets : 1) une étude en milieu scolaire menée auprès de 1025 collégiens âgés de 12 ans à 16 ans, 2) une étude en milieu psychiatrique menée auprès de 168 adolescents suivis ou hospitalisés pour un trouble externalisé ou internalisé, âgés de 12 ans à 18 ans, et 3) une étude en addictologie menée auprès de 43 adolescents abuseurs/dépendants à une substance psychoactive, âgés de 12 ans à 18 ans. Un protocole d’évaluation pluri-source (adolescents, parents, enseignants) a permis d’évaluer les comportements antisociaux, les conduites de consommation, les conduites à risques, les troubles et symptômes externalisés et internalisés (et les antécédents de troubles), la personnalité, le stress perçu et les stratégies de coping de ces adolescents. Ce dispositif a permis de montrer que les adolescents les plus susceptibles d’associer ces deux comportements et d’adopter des conduites de consommation à risques présentent des difficultés à la fois relationnelles (faible coopération, trouble oppositionnel avec provocation, faible transcendance), émotionnelles (symptômes dépressifs, troubles internalisés, intolérance à la frustration, stress perçu dans le domaine scolaire ou dans la relation aux parents, stratégies d’adaptation dysfonctionnelles) et comportementales (forte recherche de nouveauté, comorbidité TDAH/TOP). La pathologisation des conduites de consommation relèvent d’enjeux similaires à l’adoption de conduites de consommation à risques. Néanmoins, le risque de pathologisation serait d’autant plus important que les enjeux émotionnels et relationnels relèvent de manifestations tempéramentales (faible dépendance à la récompense sociale). En termes de prévention des conduites de consommation à l’adolescence et de leur pathologisation, il paraît primordial de bien distinguer ces différents niveaux de vulnérabilité (psychopathologique, psychologique, tempéramentaux, adaptatif).

  • Titre traduit

    Psychoactive substance use and antisocial behavior among adolescents : Psychopathological and multi-sample study, Person-centered approach and vulnerability factors


  • Résumé

    This work aims to study, among adolescents, the psychopathological and psychological mechanisms involved in the co-occurrence of antisocial behaviors and psychoactive substance use and in the “pathologizing” of psychoactive substance use through a person-centered and a variable-centered approach and based on a multi-sample plan. This research focus on: 1) 1 025 middle and high school students aged between 12 to 16 years old, 2) 168 inpatients and outpatients adolescents aged between 12 to 18 years old, and 3) 43 psychoactive substance abusers/dependent adolescents aged between 12 and 18 years. A multi-source assessment (adolescents, parents, teachers) was used to collect information about adolescents’ antisocial behaviors, psychoactive substance use, risk-taking behaviors, past and present externalized and internalized disorders and symptoms, personality, perceived stress and coping strategies. The results show that adolescents are most likely to associate antisocial behaviors and psychoactive substances use and to have a risky psychoactive substance use when they present both relational problems (low cooperation, oppositional defiant disorder, low transcendence), emotional difficulties (depressive symptoms, internalizing disorder, intolerance to frustration, perceived stress in school and in relationships with parents, dysfunctional coping strategies) and behavioral dysregulation (high novelty seeking, ADHD/ODD comorbidity). Mechanisms involved in the pathologizing of psychoactive substance use are similar to the adoption of risky psychoactive substance use. Nevertheless, the risk of pathologizing is all the more important when emotional and relational problems are temperamental expression (low social reward dependence). In terms of prevention of risky psychoactive substance use in adolescence and of its pathologizing, it seems important to distinguish between these different levels of vulnerability (psychopathological, psychological, temperamental, adaptative).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.