Contribution à l’étude des inégalités scolaires selon le type d’orientation en classe de seconde : pratiques d’enseignement des mathématiques et habitus professionnel

par Pascal Lafenetre

Thèse de doctorat en Sociétés, Politique, Santé publique. Sciences de l'éducation

Sous la direction de Bernard Sarrazy.

Le président du jury était Alain Marchive.

Le jury était composé de Bernard Sarrazy.

Les rapporteurs étaient Jean-François Marcel, Line Numa-Bocage.


  • Résumé

    Le système scolaire français est en passe de réussir à mener près de 80% d’une classe d’âge jusqu’au niveau du baccalauréat. Cependant, cette démocratisation du système ne doit pas occulter la persistance de certaines inégalités. Le niveau du lycée semble être le lieu et le moment où certaines des ces inégalités se cristallisent. Le propos de ce travail est de montrer, dans un premier temps, que ces inégalités s’accroissent au lycée et en particulier au cours de l’année de seconde, qu’aux inégalités d’accès, s’ajoutent des inégalités de réussite. Dans un second temps, ce travail s’attachera à montrer que les pratiques d’enseignement, différentes d’un type de lycée à un autre, peuvent expliquer l’accroissement des ces inégalités. La première étude portera sur l’évolution des inégalités de réussite en mathématiques entre les élèves d’un lycée professionnel, ceux d’un lycée technique et ceux d’un lycée général. L’étude des progressions des élèves en fonction de leur classement initial montrera que les élèves n’ont pas les mêmes chances de réussite selon le type d’établissement dans lequel ils sont scolarisés. La deuxième étude portera sur les pratiques et les discours de 10 enseignants de trois établissements différents : LP, LT et LG. Une analyse quantitative et qualitative de leurs discours, en entretien et en classe, et de leur pratique nous permettra de caractériser ces dernières eu regard du lieu d’enseignement et de mettre ainsi en évidence ce que l’on peut appeler un habitus professionnel.

  • Titre traduit

    Contribution to the schools inequalities studies : teaching practices of mathématics and professionnal habitus


  • Résumé

    Nearly 80% of a class age is to be taken as far as the baccalauréat by the French Educational School System. Yet, this democratization of the system should not hide the persistence of certain inequalities. It seems indeed, that some school inequalities crystallize at school. That’s why this work will aim at showing, at first, that these inequalities increase during the 1st year of high school (our seconde). Moreover, inequalities of access come on top of inequalities of success. Then, it will be demonstrated in that work that teaching methods (different from one school to another), could as well explain the increase of inequalities. The first study will mainly deal with the evolution of the success inequalities in mathematics between general, technical and professional French high schools. It will be demonstrated as well that pupils don’t have the same opportunities according to their initial rank and according to the school they’re in. The second study will deal with the teaching methods and interviews of 10 teachers, from different types of high schools (LP, LT, LG). A quantitative and qualitative analysis of their speech and practices through their interviews and during the class will help characterize their practices according to the place they teach. It will thus help highlighting what could be called a professional habitus.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.