Rôle de la reptine dans le carcinome hépatocellulaire

par Aude Grigoletto

Thèse de doctorat en Sciences, technologie, santé. Biologie cellulaire et physiopathologie

Sous la direction de Jean Rosenbaum.

Soutenue le 30-11-2012

à Bordeaux 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Bordeaux) .

Le président du jury était Martin Teichmann.

Les rapporteurs étaient Sabine Colnot, Didier Trouche.


  • Résumé

    Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est le principal cancer primitif du foie et est associé à un très mauvais pronostic. Notre équipe a mis en évidence que la Reptine et la Pontine, des AAA+ ATPases homologues, sont surexprimées dans le CHC par rapport au foie non tumoral. Au cours de ce travail de thèse, j’ai contribué à démontrer que l’extinction de la Reptine par l’induction de shRNA suffit à arrêter la croissance de tumeurs déjà établies, et même à induire leur régression dans des xénogreffes chez la souris. Ces résultats encourageants suggèrent que la Reptine pourrait être une cible thérapeutique dans le CHC. L’utilisation de siRNA en thérapeutique n’étant pas envisageable actuellement, il parait plus pertinent de tenter de cibler la Reptine via son activité ATPase. Le principal objectif de ma thèse était donc de déterminer l’implication de l’activité ATPase de la Reptine pour ses propriétés oncogéniques dans le CHC. Nos résultats ont montré que des mutants inactifs de la Reptine (D299N et E300G) ont un effet dominant négatif et ne sont pas capables de complémenter l’absence de la Reptine endogène, ce qui conduit à une diminution significative de la croissance des cellules HuH7 et Hep3B, et à une induction de l’apoptose. Ceci indique que l’activité ATPase de la Reptine est nécessaire pour la croissance et la survie des cellules de CHC. Enfin, grâce à une étude transcriptomique, nous avons identifié de nouveaux gènes dont l’expression est régulée par la Reptine et/ou la Pontine. Parmi ces gènes, certains pourraient être impliqués dans les fonctions oncogéniques de la Reptine et/ou de la Pontine dans le CHC. Finalement, ce travail a permis de mettre en évidence l’implication de l’activité ATPase de la Reptine, et d’apporter des éléments permettant de mieux comprendre le mécanisme d’action de la Reptine dans le CHC.

  • Titre traduit

    Role of Reptin in hepatocellular carcinoma


  • Résumé

    Hepatocellular carcinoma (HCC) is the main primary cancer of the liver and is often associated with poor prognosis. Our team has demonstrated that Reptin and Pontin, two AA+ ATPases, are overexpressed in HCC compared to normal liver. Moreover this overexpression is also associated with poor prognosis. In the course of my PhD, I demonstrated that shRNA-mediated silencing of Reptin is sufficient to inhibit tumor growth and even can promote their regression in xenografted mice. These encouraging results suggest that Reptin might represent a novel therapeutic target in HCC. As the use of siRNA as therapeutic tools is still debated, the targeting of Reptin enzymatic activity might represent a more relevant approach to impair its functions. To this end I first proposed to determine the involvement of Reptin ATPase activity in HCC oncogenesis. My results show that ATPase inactive Reptin mutants (D299N and E300G) play dominant negative roles toward Reptin functions and are unable to complement for the depletion of endogenous Reptin, thereby leading to a significant decrease of cell growth and to a significant increase of apoptosis in HuH7 and Hep3B cells. These results show that Reptin’s ATPase activity is necessary for HCC cell growth and survival. Moreover, using a transcriptomic approach that compared gene expression upon siRNA-mediated Reptin or Pontin silencing, we identified specific genes whose expression is under the control of those proteins and whose functions might provide mechanistic explanation to Reptin’s involvement in HCC. Collectively, the results obtained during my PhD thesis have characterized the contribution of Reptin ATPase activity to HCC growth and development and might represent a founding step in the understanding of Reptin’s biology in cancer development.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?