Du « transsexualisme » aux devenirs Trans

par Arnaud Alessandrin

Thèse de doctorat en Sociétés, Politique, Santé publique. Sociologie

Sous la direction de Éric Macé.

Le président du jury était Patrick Baudry.

Le jury était composé de Laurence Herault.

Les rapporteurs étaient Alain Giami, Laurent Visier.


  • Résumé

    Cette thèse propose une analyse sociologique des carrières transidentitaires et des subjectivités Trans. Partant du constat que le concept de transsexualisme ne renvoie pas à l’épaisseur des expériences Trans, cette thèse démontre l’obsolescence du programme transsexuel tel qu’il s’est constitué en France. Le travail de recherche s’appuie sur une étude du programme transsexuel français ainsi que d’une observation et d’une participation de cinq ans, au plus près des expériences Trans. À partir de redéfinitions individuelles et collectives, dans des lieux aussi variés que la psychiatrie, le monde associatif ou l’espace juridique, cette thèse présente le glissement d’une question médicale (« le transsexualisme ») à une question sociale et politique (« les devenirs Trans »). Les processus d’identification de genre Trans, irréductibles au transsexualisme, se redistribuent alors au profit de nouvelles formes d’expressivités et de revendications Trans allant jusqu'à perturber la hiérarchisation entre « Trans » et « « non-Trans ».

  • Titre traduit

    From “Transsexualism” to “Trans-becomings”


  • Résumé

    This thesis suggests a sociological analysis of trans-identities' “careers” and Trans subjectivities. Our analysis is based on a statement of fact in which, the concept of “transsexual” does not reflect the depth of Trans-experiences. Therefore, this thesis proves the obsolescence of the french Trans-program as it is constituted in France. Our research is based on a study of the french Transexual-program, observations and participations, being more closely to the Trans-experiences, during five years. From individual and collective redefinitions in variant places, the psychiatry, the associations and the juridical and legal space, this thesis presents the sliding of “transsexualism” as medical question toward a social and political question of “Trans-becoming”. Consequently, the process of gender identification “Trans” which are irreducible to “transsexualism”, reallocate in favor of new forms of trans-expressivity and trans-demands. Thus, leads to the extent of disturbing the hierarchy between the “Trans” and the “non-trans”.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.