Strategic planning for the development of sustainable metropolitan areas using a multi-scale decision support system : the Vienna case

par Claudia Hedwig Czerkauer-Yamu

Thèse de doctorat en Géographie et aménagement des territoires

Sous la direction de Pierre Frankhauser.

Le président du jury était Denise Pumain.

Le jury était composé de Pierre Frankhauser, Denise Pumain, Isabelle Thomas, Andreas Voigt, Bernd Scholl, Gérard Brun, Cécile Tannier.

Les rapporteurs étaient Isabelle Thomas, Andreas Voigt.

  • Titre traduit

    Stratégie d'aménagement pour le développement durable d'aires métropolitaines par un système multi-scalaire d'aide à la décision : l'exemple de Vienne


  • Résumé

    Une stratégie d’aménagement durable représente un enjeu important pour le développement des agglomérations contemporaines. L’aménagement durable implique le développement de stratégies visant à réduire l’utilisation des ressources, accroître l’efficacité économique et améliorer l’intégration des aspects sociaux (ex. environnements conviviaux pour les piétons, équilibre entre modes de transport public/privé, réseaux routiers performants, viabilisation des terres agricoles, économie du mouvement ; accès à l’emploi pour tous, commerces, services ; santé, culture et loisirs). A l’inverse, le développement fractal (ex. étalement urbain) n’est pas sans répercussions néfastes sur la nature et tend à augmenter le volume du trafic (principales critiques émises dans une étude de Newman & Kenworthy, 1989, portant sur les relations entre densité d’implantation et consommation d’énergie). Fait intéressant, une ville trop compacte induit un effet semblable car elle peut être à l’origine de flux de trafic pour accéder aux espaces verts et récréatifs ou des déménagements vers des endroits plus éloignés du centre que les lieux de résidence actuels des citadins.Les ménages ne se contentent pas d’utiliser les aménagements urbains intégrés dans les zones à forte densité de population, ils aspirent également à un accès aux espaces verts et récréatifs. Schwanen et al. (2004) ont mis en évidence le fait que les ménages tendaient à optimiser leur choix de résidence en fonction de l’accessibilité de divers types de commodités, un phénomène foncièrement lié au taux de fréquentation (quotidienne, hebdomadaire, mensuelle et occasionnelle) de ces dernières (cf. pratiques spatiales de la population).A l’échelle urbaine, une compacité excessive entraîne par ailleurs des problèmes écologiques, tels que le manque d’espaces verts pour approvisionner la ville en air frais (microclimat urbain). Nous recherchons ainsi une solution afin de gérer le développement fractal de manière à pouvoir concilier efficacement le couple antinomique espaces verts/espaces urbanisés. Cette solution doit également intégrer les aspects dynamiques d’une ville et minimiser les émissions et les coûts du trafic et prévenir la désagrégation des terres agricoles. Sur la base de l’observation selon laquelle l’espace urbain repose sur le principe de la géométrie fractale, il paraît intéressant d’explorer dans quelle mesure la géométrie fractale peut être mise à contribution en vue de résoudre l’antagonisme spatial compacité/étalement urbain. Le système d’aide à la décision (SAD) développé ici permet d’articuler espaces verts et zones urbaines en partant du concept hiérarchique sous-jacent en vue de fournir des espaces récréatifs à proximité de l’espace urbanisé en évitant toutefois la fragmentation du paysage ouvert. Ce concept implique en outre une hiérarchie des centres principaux et auxiliaires à une échelle métropolitaine. Il permet d’améliorer l’accessibilité aux installations fréquentées sur une base quotidienne, hebdomadaire, mensuelle et occasionnelle. Des distances plus importantes sont acceptées pour les installations moins fréquentées.


  • Résumé

    A sustainable and sustaining planning strategy is globally important for metropolitan areas. Sustainable planning addresses the development of strategies to reduce the use of resources, increase economic efficiency and improve integration of social aspects (e.g. pedestrian-friendly environments, well-balanced public and private transport modes, efficient street networks, land use, movement economy; access for all to jobs, retail, services; healthcare, culture and leisure). In contrast, splinter development (e.g. urban sprawl) involves damage to nature and generation of an increasing volume of traffic (these are the main criticisms following a study by Newman and Kenworthy (1989) on the relationship between settlement density and energy consumption). Interestingly, the overly compact city also has this effect as it may generate traffic flows for accessing green and leisure areas, or changes of residence due to a favouring of sites that lie farther away from the centre than the inhabitants’ current places of residence. Households not only consume urban amenities integrated into densely populated areas, but also aspire to have access to green and leisure areas. Schwanen et al. (2004) showed that households usually optimize their residential choice with respect to accessibility to various types of amenities, which is inherently linked to the frequentation rate of these amenities (daily, weekly, monthly, and occasional) (c.f. spatial practice of people). Moreover, on an urban scale, over-compactness causes ecological problems such as a lack of green wedges for supplying the city with fresh air (urban microclimate).Thus, we aim to find a solution for managing dispersed development which marries the twin elements of green and built-up space in a highly efficient manner. This solution also needs to incorporate dynamic aspects of a city as well as minimizing traffic costs and emissions. Based on the observation that urban space is founded on the principle of fractal geometry, it seems interesting to explore to what extent fractal geometry may be drawn upon for solving the spatial antagonism of compactness and urban sprawl.The decision support system “Fractalopolis” developed herein allows an articulation of green areas and urbanised space based on the underlying hierarchical concept, thus providing leisure areas in the neighbourhood of urbanised space but avoiding fragmentation of open landscape. In addition, this concept introduces hierarchy of centres and sub-centres on a metropolitan scale, allowing accessibility to daily, weekly, monthly and occasionally frequented facilities to be improved. Larger distances are accepted for less frequented amenities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 f.)
  • Annexes : Bibliographie p.252-272. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2012.041
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.