Etre amateur d'art contemporain : recherche exploratoire sur ce qui fait être amateur d'art contemporain

par Maud Cappatti

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean Davallon et de Raymond Montpetit.

Le président du jury était Serge Chaumier.

Le jury était composé de Cécile Tardy, Yves Bergeron.

Les rapporteurs étaient Serge Chaumier, Laurier Turgeon.


  • Résumé

    Cette recherche repose sur l’interrogation suivante : qu’est-ce qui fait être amateur d’art contemporain ? Les amateurs d’art contemporain constituent un public envers lequel les études, même si elles sont porteuses d’indications utiles, sont peu nombreuses. On constate que la plupart des études présentent un profil qui rend compte du caractère solitaire, assidu, souvent diplômé du visiteur amateur d’art contemporain et de son comportement peu interactif. Nous savons ainsi très peu de choses sur ce rapport qui pourtant est souvent à la source de débat important sur l’art contemporain et notamment sur la question de l’accessibilité. Partant de la définition pragmatique, selon laquelle l’amateur est celui qui entretient un rapport suivi quels qu’en soient les médiums ou les modalités, notre recherche consiste à se démarquer d’une méthode quantitative qui se délimiterait à une pratique, à un type de public et à un seul lieu. Cette recherche repose sur une méthode qualitative dont l’objectif est de reconsidérer l’amateurisme en art à travers l’analyse d’entretiens. La position communicationnelle permet d’analyser ce rapport sous un rapport pluriel à l’objet. L’amateurisme est ainsi étudié, en dépassant d’une part le rapport sujet/objet, décrit et analysé par la philosophie esthétique, mais aussi la relation objet /système sur laquelle reposent de nombreuses études sociologiques, centrées sur le système des mondes de l’art. Dans cette optique nous avons cherché à observer cette pratique en mettant en lumière son caractère construit. En témoigne notamment les activités formelles, mais aussi celles issues des expériences anecdotiques et circonstancielles, liées à des processus d’appréhension qui révèlent la spécificité de cet attachement pour l’objet d’art et d’un goût toujours en exercice

  • Titre traduit

    The contemporary art lover : exploratory research on being a contemporary art lover


  • Résumé

    This research rests on the principal interrogation: what makes contemporary art lover ? There is not a lot of studies on the practices of the art contemporary lovers. The art contemporary lovers constitute a public towards which the studies are very few but carrying useful indications. Most of the studies present a profile which presents the art contemporary lovers as a solitary character, assiduous, often graduate and not having a very interactive behaviour. On the basis of the pragmatic definition, according to which the amateur is someone who maintains, whatever are the mediums, a followed relation, our research consists in being dissociated from a quantitative method which would delimited too much a practice, a type of public and a place. In this purpose practices and specific posture in contemporary art are considerate differently. The discipline of communication makes able to analyse this practice by according a plural relation. The object of this research is too analyse different practices through a passion for contemporary art and to reconsider an experiment, not only according to a relation as subject/object, study by the aesthetic, but not also to a relation place/object, like in the sociologies research which analyse the worlds of art Accordingly, the purpose is to revaluate the taste like a construct movement. The lover’s formal and non formal practices demonstrate the presence of procedures revealing the specificity of this attachment and of a taste which is always in exercise


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.