L' inspiration biblique et la relecture de l’enseignement de l’Église dans l’œuvre de Marguerite Duras

par Aristide Gonsallo

Thèse de doctorat en Langues, littératures, civilisations

Sous la direction de Arlette Bouloumié.

Soutenue en 2012

à Angers .


  • Résumé

    Marguerite Duras et la Bible : A priori, ce rapprochement paraît surprenant. Pourquoi recourir à la Bible quand on se déclare incroyant ? Il semble alors paradoxal de découvrir ses traces dans les oeuvres d'une incroyante. Mais, en réalité, bien que la Bible soit souvent perçue comme le livre des chrétiens, elle est un ouvrage qui appartient au patrimoine culturel mondial. Elle est, de fait, une source inépuisable pour les écrivains. Les textes de Marguerite Duras s'inscrivent dans le contexte de la Deuxième Guerre Mondiale, de la Shoah et de la crise spirituelle qui a suivi. Il est possible de déceler dans ses écrits des allusions à la Bible, qu'elles soient explicites ou implicites, volontaires ou inconscientes qui répondent à ses interrogations. Sans que les lecteurs s'en aperçoivent à première vue, les oeuvres de Duras dialoguent avec la Bible. Elles mettent en évidence la culture chrétienne de l'écrivaine par un certain nombre de références, connaissances et valeurs d'origine chrétienne. Par ailleurs, malgré des critiques sévères de l'enseignement de l'Eglise, on remarque une sensibilité à la souffrance de l'autre qui permettrait de parler chez elle d'une théologie négative. Duras est un auteur qui conteste l'Eglise comme puissance temporelle, mais qui s'intéresse aux mystiques. Nos recherches ont ainsi traité de l'inspiration biblique de l'écrivaine et de sa relecture de l'enseignement de l'Eglise pour dégager cette foi en l'homme qui naît du constat de l'absence de Dieu.


  • Résumé

    Marguerite Duras and the Bible : a priori, it might be surprising establishinga relationship between both. Why should an unbeliever refer to the Bible ? Therefore it seems paradoxical to find biblical elements in an unbeliever's writing. In actual fact, however, although the Bible is often perceived as the book of Christians, it is a work that belongs to the world cultural heritage. It has nourished the imagination and the tought of a goodnumber of authors from western world. It is, indeed, an inexhaustible source for writers. Marguerite Duras's texts are to be taken within an intertextual framework. In her writings, many allusions to the Bible may be found, whether explicit or implicit, voluntary or unconscious. Without the reders being aware of it at the first sight, Duras' works are indeed in dialogue with the Bible. They reveal the Christian culture of the writer because of the presence of many references, knowledge, and values taken from Christian root and found in her writings. Besides, author's anticlerical criticism lead us to wonder about the way the teaching of the Church is perceived in her works. Duras is in fact an author that questions the Church as a temporal power.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (615 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 590-607. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.