Les mortiers français en bronze du XVIe au XVIIIe siècle : production, iconographie et diffusion

par Bertrand Bergbauer

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Philippe Sénéchal.

Soutenue en 2012

à Amiens .


  • Résumé

    Objets utilitaires embellis par un riche décor, les mortiers de bronze fondus en France entre le XVIe et le XVIIIe siècle n'avaient jamais fait l'objet d'une étude appronfondie. Leur ornementation les ayant longtemps fait passer pour des pièces de la Renaissance, il a été nécessaire d'en découvrir les rares exemplaires signés et datés afin de préciser la localisation et la chronologie de leur production. Plus de deux mille objets catalogués, portant un millier de pastillages hérités des plaquettes métalliques circulant dans l'Europe entière, permettent de redécouvrir des ateliers oubliés, actifs en particulier à Paris, Rouen, au Puy-en-Velay et à Lyon au XVIIe siècle, et de mieux appréhender les conditions de fabrication et d'utilisation de ces oeuvres d'art méconnues.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (990 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 244-274. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : W 12070
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.