Viruses in rodents : from field work to virus discovery and characterization

par Ninon Ines Yama

Thèse de doctorat en Pathologie humaine

Sous la direction de Rémi Charrel.

Soutenue le 27-11-2012

à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences de la Vie et de la Santé (Marseille) , en partenariat avec Unité des virus émergents (Marseille) (laboratoire) .

Le président du jury était Xavier de Lamballerie.

Le jury était composé de Rémi Charrel, Xavier de Lamballerie, Pierre Marty, Janice Britton-Davidian.

Les rapporteurs étaient Pierre Marty, Janice Britton-Davidian.

  • Titre traduit

    Les virus chez les rongeurs : De la capture à la découverte et caractérisation de virus


  • Résumé

    Les maladies émergentes représentent actuellement 65% de toutes les pathologies infectieuses récentes. Récemment, un nombre croissant de nouveaux virus a été associé à de petits mammifères terrestres, plus particulièrement à des rongeurs, désignant ce groupe comme étant l'une des possibles sources de dangereuses pathologies émergentes et ré-émergentes. Actuellement, la réaction en chaîne par polymérase (PCR) est l'outil principal utilisé pour la détection d'agents pathogènes dans la diagnostique de routine et dans la recherche. Or, plusieurs recherches ont montré que certaines substances inhibent la PCR, causant de faux résultats. Aussi, nous avons lancé un programme de capture de rongeurs pour le dépistage de virus connus et non identifiés. Au total 1441 rongeurs ont été capturés pendant des campagnes organisées en Europe et Afrique entre 2002 et 2011. Tout d'abord, nous avons examiné l'inhibition de la PCR et étudié les différentes techniques de traitement d'échantillons qui favorisent la réduction de la quantité d'inhibiteurs dans les échantillons de rongeurs. Parmi les techniques d'extraction évaluées, l'EZ1 virus mini kit et le réactif d'extraction RNAnow se sont avéré plus efficaces que le NucleoSpin virus kit ou le réactif d'extraction TRIzol. De même, l'utilisation des poumons et de reins était préférable à l'utilisation du foie et de la rate. Aucune différence significative n'a été observée entre le stockage à -80°C et le stockage dans le réactif RNAlater. Nous avons conduit le dépistage des virus, en utilisant les tests moléculaires et la culture cellulaire. Deux nouvelles souches de virus ont été isolées, séquencées et caractérisées.


  • Résumé

    Emerging diseases currently represent 65% of recent major disease outbreaks. Of them, 75% are associated with wildlife. Recently, an increasing number of newly discovered viruses have been associated with small terrestrial mammals, particularly with rodents, pointing at this group as one of the most dangerous potential sources of emerging or re-emerging diseases. To meet these challenges for public health, a proper surveillance becomes necessary, which passes by detection of pathogens in human and risky groups of animals, including field investigations. Yet this can be achieved only by using proper techniques of samples treatment and pathogen detection. Currently, polymerase chain reaction (PCR) is the main tool used for the detection of pathogens in routine diagnostic and research. Yet, several researches showed that some substances can inhibit PCR, causing false-negative results. Therefore, we initiated a screening program targeting rodents for the presence of known and unidentified viruses. A total of 1441 rodents were trapped during field campaigns organized in Europe and Africa, between 2002 and 2011. At first we investigated on PCR inhibitors and discussed techniques of treatment of samples allowing reducing the influence of inhibitors in rodent samples. Among the extraction techniques tested, EZ1 virus mini kit and RNAnow extraction reagent were more effective than NucleoSpin virus kit or TRIzol extraction reagent. Also, the use of lungs and kidneys was preferable to the use of liver and spleen, the quantity of inhibitors being higher in the last two organs. No significant difference was observed between storage at -80°C, or in RNAlater RNA stabilization reagent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(135 f.)
  • Annexes : Bibliogr.f.120-135

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX MARSEILLE_2012_no_5037
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.