L'altérité : dans les oeuvres d'Agota Kristof et de Milan Kundera

par Nadia Bongo

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de André Not.

Soutenue le 23-06-2012

à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Langues, Lettres et Arts (Aix-en-Provence) .

Le jury était composé de André Not, Fridrun Rinner, Christian Petr, Bernard Urbani.


  • Résumé

    Ma thèse porte sur l'altérité dans les œuvres de Milan Kundera et Agota Kristof. Leur style opposé est lié par leur méfiance vis-à-vis du lyrisme et de la mimésis. De plus, les auteurs ont une biographie similaire ayant vécu la guerre, le totalitarisme soviétique et l'exil. Dans cette étude comparative, j'interroge l'altérité et son rôle dans la construction des œuvres. Ma recherche se déploie sur quatre axes : l'écriture, le discours, le corps et la création. Je tisse parfois des liens avec la philosophie, la peinture et le cinéma. La philosophie et la linguistique sont les "voies royales" vers une définition de l'altérité et des notions associées. Elles révèlent leurs implications directes dans l'écriture. La fragmentation mêle différents points de vue, niveaux narratifs et types de récits. Une perpétuelle construction/ déconstruction des éléments de la fiction retranscrit l'altérité. L'altérité fait la part belle à la pluralité des discours. L'opposition entre les différents discours (interne/externe, direct/indirect) au sein du Moi expose ainsi son altérité interne. A contrario, le dialogue exprime sa perte. Tandis que la polyphonie et le dialogisme mêlent et/ou opposent plusieurs voix: du moi, de l'autre, de la société et dans le cas de Kristof, le discours officiel. La troisième partie définie ce que je nomme l'écriture corporelle. Différents discours mènent à différentes acceptions et expériences du corps. Il peut alors être l'autre, l'étranger voire l'ennemi possédant d'ailleurs son propre discours révélateur.


  • Résumé

    The subject of my thesis is the otherness in the work of Agota Kristof and Milan Kundera. Their opposite styles are link by their defiance towards lyricism and mimesis. Moreover, they have a similar biography for they underwent the war, the soviet totalitarianism and exile. In this comparative study I interrogate the notion and its role in the shaping of the authors' writing. My inquiry focuses on four main subjects divided into fourth parts: the writing, the discourse, the body and creation. My method is interdisciplinary for I use the work of critics such as levinas, Lacan or Bakhtine. In the first part, I define and present the implications of the otherness and related notions regarding the construction of the novel. The writing relies on fragmentation by mixing different points of view, levels of narration and narratives (dream sequences, autobiography, anecdotes). Various elements are constructed and deconstructed expressing the split dynamic. The second part deals with the discourse regarding otherness. Seemingly opposite speeches (internal/external, direct/indirect) express that of the self. Paradoxically, the dialogue leads to the loss of otherness. Polyphony intertwines several voices: of the self, of the other, of society and in Kristof's case, of the officials. Does Otherness rely on their equilibrium? Yet, otherness begs the question regarding the link between the body and the discourse. The third part defines a corporal writing. Different discourses invite various understandings and experiences of the body for he can also appear to be the other.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.