Evolution de la capacité à sélectionner la meilleure stratégie au cours du vieillissement normal et pathologique : Effet de la répétition stratégique

par Mariel Leclère

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Patrick Lemaire.

Le président du jury était Laurence Taconnat.

Le jury était composé de Patrick Lemaire, Laurence Taconnat, Anne-Marie Ergis, Catherine Thevenot, Sylvie Belleville, Michel Fayol.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Ergis, Catherine Thevenot.


  • Résumé

    L'objectif général de ce travail de thèse était d'étudier le phénomène de répétition stratégique et son évolution au cours du vieillissement normal et pathologique ; mais aussi de mettre en évidence les mécanismes impliqués lors du choix d'une stratégie. Pour atteindre ces objectifs, nous avons conduit trois études, pour lesquelles nous avons adopté une approche expérimentale où nous avons utilisé des stratégies arithmétiques (i.e., méthodes utilisées par un individu pour résoudre une tâche cognitive donnée). Nous avons recueilli nos données auprès d'individus jeunes, âgés sains et patients atteints de la maladie d'Alzheimer (i.e., MA). Les principaux résultats montraient que (a) les adultes âgés répétaient significativement plus que les adultes jeunes, et ce d'autant plus lorsque la stratégie était fortement active en mémoire de travail ; cependant, (b) ils réussissaient à changer de stratégie de manière comparable aux adultes jeunes lorsque les latences entre leurs réponses et les stimuli suivant augmentaient ; et (c) les patients atteints de la MA avaient plus de difficultés à sélectionner la meilleure stratégie que les adultes âgés, et ce d'autant plus lorsque le problème était difficile. Ce travail a donc permis de préciser les processus cognitifs impliqués lors de la sélection stratégique et de comprendre les effets du vieillissement normal et pathologique sur ceux-ci. Nous discutons également de l'implication possible de ces résultats quant aux modèles théoriques de la sélection stratégique.

  • Titre traduit

    Evolution of the ability to select the best strategy during normal and pathological aging


  • Résumé

    The main goals of this thesis were (a) to study the strategy repetition phenomenon and its evolution during normal and pathological aging and (b) to highlight mechanisms involved in the strategy selection. To achieve these purposes, we collected strategy selection data from young, healthy older adults, and patients with Alzheimer's disease (i.e., AD). Our main results showed that (a) older adults repeated strategies significantly more than young adults, and especially when this strategy was highly active in working memory, however, (b) they were able to change strategies in a comparable way to young adults when latencies between their response and the next stimulus increased, and (c) AD patients had more difficulties selecting the best strategy than healthy older adults, especially on the most difficult problems (i.e., heterogeneous problems). This work helped in clarifying cognitive processes involved in strategy selection and in understanding effects of normal and pathological aging. We also discuss the implications of these results for theoretical models of strategyselection.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.