Les découvertes de l'archéologie préventive dans l'actualité médiatique

par Catherine Dureuil-Bourachau

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Xavier Lafon.

Le président du jury était Suzanne de Cheveigné.

Le jury était composé de Xavier Lafon, Suzanne de Cheveigné, Jean-Paul Demoule, Jean-Paul Jacob.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Demoule, Jean-Paul Jacob.


  • Résumé

    Depuis un siècle, l'aménagement intensif du territoire français, sans prise en compte du patrimoine archéologique a entrainé la destruction irréversible d'un nombre incalculable de sites. Aujourd'hui ce processus est ralenti. La restructuration du cœur historique des villes et les grands projets de développement local sont accompagnés par les archéologues. Ils favorisent ainsi un renouvellement sans précédent de la connaissance de notre histoire. C'est une chance et une révolution qu'il faut mener de front avec la profonde mutation des sources médiatiques. L'archéologie est tributaire des médias même si elle a parfois du mal à s'adapter à la contrainte de « l'immédiat ». Car ils influencent les opinions surtout en matière culturelle, hiérarchisent les événements de l'actualité mettant l'accent sur certains et en laissant d'autres dans l'ombre. La subjectivité est grande et les médias de référence (presse nationale quotidienne et télévision) donnent le ton, définissent la tendance. Ces derniers sont furtivement suivis par la presse locale qui cherche à mettre les faits à la portée de leur lectorat. La porte qui s'ouvre avec l'audiovisuel et surtout le réseau tentaculaire et infini du web oblige les archéologues à repenser le cadrage de l'information. L'identité, les origines, le patrimoine universel, la bataille des idées et des cultures peuvent aussi passionner d'autres publics sur internet avec d'autres réseaux que les sources classiques et canalisées. Les comportement des trois protagonistes de ce sujet ; archéologues, journalistes et publics ont ici été étudiés à partir d'un corpus d'articles, d'entretiens et d'études d'opinion.

  • Titre traduit

    Media and archaeology, the race against time


  • Résumé

    Since a century, the intensive development of the French territory, without consideration of the archaeological heritage, has driven to the irreversible destruction of an incalculable number of sites. Today this process is slowed down. The restructuring of the historic heart of cities and importants projects of local planning are accompanied by the archaeologists. They unprecedented remodelled the knowledge of our history. It is a luck and a révolution which need to be manage with the profound transformation of the media. Archaeology need media even if it's sometimes difficult to adapt it at the constraint of the quickness which is neccessary in the word's information. Because media influence the opinions especially in cultural field, organize into a hierarchy the events of the current, emphasizing some and leaving the others in the shadow. The subjectivity is important and the reference media (daily national press and television) set the tone, define the tendency. These last ones are followed in by the local press which tries to put the facts within the reach of their readership. The door which opens, with the broadcasting and especially the tentacular and infinite network of Web, oblige the archaeologists to rethink the centring of the information. Identity, origins, universal heritage, battle of the ideas and cultures, can fascinate as well an other public on the Internet.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (227 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.151-154.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.