Réseaux d’autorité, islam, institutions politiques : Les « hommes forts » jawara de Banten (Indonésie)

par Gabriel Facal

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Jean-Marc de Grave.

Soutenue le 26-10-2012

à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Espaces, Cultures, Sociétés (Aix-en-Provence) , en partenariat avec Institut de recherche sur l'Asie (Marseille) (laboratoire) .

Le président du jury était Denis Monnerie.

Le jury était composé de Jean-Marc de Grave, Denis Monnerie, Heinzpeter Znoj, Sophie Chave-Dartoen, Romain Bertrand.

Les rapporteurs étaient Denis Monnerie, Heinzpeter Znoj.


  • Résumé

    La thèse porte sur les rapports entre réseaux d'autorité et institutions politiques dans la province de Banten en Indonésie. L'auteur examine particulièrement la position qu'occupent les « hommes forts » jawara et les chefs religieux kiai au sein de ces rapports. L'étude a pour axe de comparaison le village de Rancalame, réputé pour son école de penca, lequel se présente comme une initiation rituelle comprenant des techniques de combat et est ancré sous des formes diverses en Insulinde. Les règles ancestrales de l'école de Rancalame stipulent que les initiés doivent œuvrer pour développer l'école tout en maintenant pérennes les valeurs qui leur sont associées et forment un éthos du « jawarisme ». Les activités du village et de l'école, ainsi que les ramifications qui ont été créées à partir des années 1970 sont décrites en première partie. Cette comparaison porte sur les dynamiques internes des écoles, leur organisation en réseau, ainsi que les rapports différenciés qu'elles entretiennent avec les structures politiques. Celles-ci comprennent les institutions politiques d'État ainsi que des « groupes d'influence » situés à l'interface entre ces dernières et les réseaux d'autorité décrits précédemment. Pour comprendre les glissements repérés dans les écoles de penca, la seconde partie de la thèse est centrée sur l'évolution historique des réseaux de jawara au niveau régional. Ceci permet de cadrer leur inclusion dans les dynamiques supra-locales et de spécifier leur rôle depuis l'époque coloniale jusqu'à aujourd'hui, en passant par la période du centralisme d'État suhartoïste.

  • Titre traduit

    Networks of authority, Islam, political institutions : The "strong men" jawara of Banten (Indonesia)


  • Résumé

    The thesis concerns the relationship between authority networks and political institutions in the province of Banten in Indonesia. The author examines particularly the position that the "strong men" jawara and the religious leaders kiai occupy within these relationships. The study has for axis of comparison the village of Rancalame, renowned for its school of penca, which appears as a ritual initiation including fighting techniques and is present in diverse forms in the Malay world. The ancestral rules of the school of Rancalame stipulate that the initiated have to work at developing the school while maintaining the values which are associated with them and form a "jawarism" ethos. The activities of the village and the school, as well as the ramifications which were created from the 1970s are described in the first part. This comparison concerns the internal dynamics of the schools, their organization in network, as well as differentiated relationships that they maintain with the political structures. These include the political State institutions as well as “groups of influence” situated in the interface between these last ones and the networks of authority described previously. To understand the transformations spotted in the schools of penca, the second part of the thesis is focused on the historic evolution of the networks of jawara at the regional level. This allows to measure their inclusion in the above local dynamics and to specify their role since the colonial period until today, going through the period of the suhartoïst centralized State.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (711 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.683-701. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.