Les effets de masquage dans l'expression de la représentation sociale des immigrés. : étude du rôle de quelques facteurs intervenant dans la (dé)légitimation et le (dé)masquage de croyances pro et contre-normatives.

par Raquel Dumay

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Christian Guimelli.

Le président du jury était Patrick Rateau.

Le jury était composé de Christian Guimelli, Patrick Rateau, Serge Guimond, Pascal Moliner, Grégory Lo Monaco.

Les rapporteurs étaient Serge Guimond, Pascal Moliner.


  • Résumé

    On s'intéresse dans le cadre de ce travail de thèse aux variables susceptibles de favoriser ou d'inhiber l'expression de croyances contre-normatives intervenant dans le champ de la représentation sociale des immigrés. On étudie plus précisément l'impact de la protection normative accordée à ce groupe social, de la capacité d'adaptation à leur société d'accueil qui leur est attribuée mais également de la filière universitaire d'appartenance des sujets interrogés sur les stratégies sociocognitives de masquage et de démasquage mises en place dans l'expression de la représentation. On s'attend à ce que ces trois facteurs interagissent avec la variable consigne de passation, en atténuant voire en annulant dans certains cas les différences classiquement observées entre les conditions où les sujets répondent en leur nom propre (hypothèse de masquage) et celles où ils s'expriment au nom d'un autrui de substitution (hypothèse de démasquage). Les résultats des recherches empiriques révèlent comme prévu des effets différenciés de la variable consigne de passation selon les modalités des facteurs testés, confirmant l'implication de processus d'ordre normatif dans les effets de la substitution. En outre, les liens observés entre protection normative attribuée aux immigrés et capacité d'adaptation perçue confirment l'existence de logiques de justification et de légitimation qui semblent présider à l'orchestration des phénomènes de masquage et de démasquage dans l'expression des représentations sociales de groupes minoritaires.


  • Résumé

    We are interested in the context of this Phd thesis to the variables that can facilitate or inhibit the expression of counter-normative beliefs working in the field of social representation of immigrants. We study more precisely the impact of normative protection given to this social group, the perceived ability to adapt to their host society they are assigned but also the academic affiliation of respondents on the socio-cognitive strategies of masking and unmasking set place in the expression of representation. It is expected that these three factors interact with the answering instruction, mitigating or even cancelling in some cases the differences typically observed between conditions where subjects respond in their own name (masking hypothesis) and those where they express an opinion on behalf of a substitute other (unmasking hypothesis). The results of empirical research show as expected differential effects of the answering instruction under the terms of the factors tested, confirming the involvement of a normative process in the effects of substitution. Moreover, the observed associations between normative protection granted to immigrants and their perceived adaptability confirm the existence of justification and legitimation processes that seem to govern the orchestration of the phenomena of masking and unmasking in the expression of social representation about minority groups.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (352 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 287-304.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.