Acteurs et stratégies de la filère bois : modélisation et application à la France

par Kalila Ben Abbes

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Hubert Stahn et de Antoine Soubeyran.

Le président du jury était Jean-Michel Salles.

Le jury était composé de Hubert Stahn, Antoine Soubeyran, Jean-Michel Salles, Sonia Schwartz, Anne Stenger, Elisabeth Le Net.

Les rapporteurs étaient Sonia Schwartz, Anne Stenger.


  • Résumé

    Cette thèse est réalisée dans le cadre d'un contrat CIFRE avec le centre technique FCBA. Elle pour objet d'élaborer une modélisation économique de la filière bois en France centrée sur la première transformation, par un travail théorique complété par une dimension de recherche appliquée.Nous avons pu bénéficier d'une importante base de données individuelles, dont nous avons tiré une analyse statistique des acteurs de la première transformation de la filière bois entre 1994 et 2004. Nous avons complété cette analyse par une étude économétrique sur l'estimation des structures de production des scieries afin d'évaluer la substituabilité des facteurs de production. Les résultats statistiques montrent l'hétérogénéité de la filière, et la nécessité d'une modélisation afin de mieux comprendre les comportements et d'évaluer les impacts d'éventuels chocs. Le modèle, validé par un comité de pilotage, a été calibré par les données individuelles et différents chocs, notemment la montée en puissance du bois énergie, ont pu être testés.Enfin, le dernier chapitre de la thèse se concentre sur l'arbitrage entre les utilisations proprement dite de bioénergies renouvelables comme le bois et d'énergie non renouvelable comme par exemple le gaz. De nombreuses études s'intéressent à l'arbitrage entre les énergies épuisables et non épuisables, mais le cas de l'énergie issue de la forêt est particulier, car elle peut tout à fait être détruite aussi bien qu'être gérée et donc se renouveler, mais cela impose des contraintes supplémentaires. Nous étudions alors les trajectoires optimales afin de comprendre les impacts d'éventuelles taxes ou subventions sur l'utilisation de ces ressources.


  • Résumé

    Cette thèse est réalisée dans le cadre d'un contrat CIFRE avec le centre technique FCBA. Elle pour objet d'élaborer une modélisation économique de la filière bois en France centrée sur la première transformation, par un travail théorique complété par une dimension de recherche appliquée.Nous avons pu bénéficier d'une importante base de données individuelles, dont nous avons tiré une analyse statistique des acteurs de la première transformation de la filière bois entre 1994 et 2004. Nous avons complété cette analyse par une étude économétrique sur l'estimation des structures de production des scieries afin d'évaluer la substituabilité des facteurs de production. Les résultats statistiques montrent l'hétérogénéité de la filière, et la nécessité d'une modélisation afin de mieux comprendre les comportements et d'évaluer les impacts d'éventuels chocs. Le modèle, validé par un comité de pilotage, a été calibré par les données individuelles et différents chocs, notemment la montée en puissance du bois énergie, ont pu être testés.Enfin, le dernier chapitre de la thèse se concentre sur l'arbitrage entre les utilisations proprement dite de bioénergies renouvelables comme le bois et d'énergie non renouvelable comme par exemple le gaz. De nombreuses études s'intéressent à l'arbitrage entre les énergies épuisables et non épuisables, mais le cas de l'énergie issue de la forêt est particulier, car elle peut tout à fait être détruite aussi bien qu'être gérée et donc se renouveler, mais cela impose des contraintes supplémentaires. Nous étudions alors les trajectoires optimales afin de comprendre les impacts d'éventuelles taxes ou subventions sur l'utilisation de ces ressources.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?