La socialisation politique des femmes : le cas des élues des Antilles françaises

par Livie Sildillia

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Fred Réno.

Soutenue le 12-03-2012

à Antilles-Guyane , dans le cadre de École doctorale pluridisciplinaire (Pointe-à-Pitre) .

Le président du jury était Jean-Claude William.

Le jury était composé de Fred Réno, Jean-Claude William, Arlette Gautier, Allison Harell.

Les rapporteurs étaient Arlette Gautier, Allison Harell.


  • Résumé

    L'écart de la représentation politique des femmes entre la Guadeloupe et la Martinique a été à l'origine de notre interrogation sur la socialisation politique des femmes aux Antilles françaises. En interrogeant des élus guadeloupéens et martiniquais (hommes et femmes) nous avons tenté de comprendre en quoi la socialisation politique pouvait expliquer le niveau d'engagement des femmes en politique. Le·genre étant le concept su lequel se fonde la société pour justifier la séparation et la hiérarchisation des individus masculins et féminins c'est par le biais du processus de socialisation sexué que les individus apprennent leurs rôles genrés. Si cette séparation des hommes et des femmes dans des sphères distinctes (publique et privée) tend à freiner le femmes dans leur engagement politique, les élues antillaises n'auraient pas été majoritairement touchées pas une socialisation politique sexuée. Au contraire, la matrifocalité présente aux Antilles françaises aurait permi un certain nombre de femmes d'être socialisée similairement aux hommes. Mais la société empreinte de valeurs genrées aurait tout de même freiné les femmes dans l'entame d'une carrière politique. Si la famille transmet des valeurs politiques de base, que les partis politiques n'ont qu'un rôle relatif d'agent socialisateur le monde associatif semble être un agent de socialisation déterminant en termes d'engagement politique, un révélateur et un propulseur d'hommes et de femmes dans le monde politique. Socialisés aux valeurs politiques, ces élus deviennent également des agents de socialisation politique pour les jeunes qui peuvent représenter la relève politique.

  • Titre traduit

    The political socialization of women : the case of elected women in the french west indies


  • Résumé

    Differences in the political representation of women between Guadeloupe and Martinique were the source c our questioning about the political socialisation of women in the French West Indies. Sy interviewing elected men and women in Guadeloupe and Martinique, we tried to understand how political socialization coul explain the level of involvement of women in politics. With gender being the concept from which any societ justifies the process of separation and hierarchy between male and female individuals, it is through the sexual socialization process that individuals learn their gendered raies. If this separation between men and women in both public and private spheres tends to impede women in their political commitment, elected women of the French West Indies have not been disproportionately affected by sexual political socialization. On the contrary, the matrifocality in the French West Indies would have allowed a number of women to be socialise dsimilarly to men. However, the strong gendered values of this society would have still hampered women at the beginning of their political career. While family provides basic political values, political parties have only a relative role of socializing agent. However, associations seem to be a decisive/crucial socializing agent in terms of political commitment, acting as a career booster for men and women in politics. Socialized to political values, these elected individuals become in turn factors of political socialization for young people whe represent the next political generation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.